Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Reportage

#69lamatinale

Le monde numérique de Mahrez Rabia (Vidéo)

Mahrez Rabia et deux de ses acolytes, Hakim Cheniti et Sarah Ait Kaci/©D.R.

Si la mutation de la Radio vers le numérique, en Algérie, avait un nom, cela serait celui du programme de la Chaîne 3 "La matinale 6-9" . Les lève-tôt, et surtout ceux qui s’éternisent, en début de journée, dans les embouteillages ,doivent surement connaitre. Grâce à ce programme, la voix de Mahrez Rabia est devenue coutumière pour de nombreux auditeurs. Et l’animateur, depuis plusieurs mois, se distingue par ces variations numériques. Ces dernières se « matérialisent » par l’interactivité qu’il a pu créer avec ses auditeurs. Le tout grâce à l'importance qu'il donne aux réseaux sociaux, surtout facebook et twitter. Ses appels incessants aux auditeurs de le suivre  et d'interagir avec lui sur ces espaces numériques sont devenus tellement répétitifs que l'image de Mahrez Rabia est désormais associée au multimédia. Un statut dont il n'est pas peu fier. 

En avril, Liberte-algerie.com a "vécu", en direct, le "live" de "La matinale" dans les studios de la Chaîne 3. C'était l'occasion de voir de près le travail accompli par l'équipe de Mahrez Rabia. Effectivement les trois heures de "La Matinale" se conjuguent au pluriel. Nombreux sont ceux qui défilent devant le micro jusqu'à 9h. Une bonne ambiance règne effectivement dans les studios. Même si au début "le démarrage" est assez difficile pour certains, sans doute pas très matinaux (sic) 

Mais tout s'enchaîne dès 6h. Mahrez Rabia en bon chef d'orchestre, les  animateurs et les journalistes défilent devant les micros, le tout en coordination avec l'équipe technique, dirigée par le réalisateur du programme, Redouane Akli.

Informations politiques, le bulletin météorologique,"infos trafic", rubrique culturelle, "Le Point Histoire" de Hassen Arab, le programme télé, le Sport (avec Maâmer Djebbour), ou la très attendue émission "l'invité de la rédaction" (de Souhila El Hachemi). Ce patchwork thématique est "compacté" dans "La matinale". Tout au long du défilé de ces rubriques Mahrez Rabia en profite pour rebondir avec la lecture des messages des auditeurs publiés  sur Facebook ou Twitter. Des intrusions "auréolées" par des chiffres. Cette matinée là, l'animateur répétait à chaque fois "nous avons eu 3370 nouveaux followers (abonnés sur un compte twitter, ndlr) en 28 jours!". 

 

Texte publié par Mahrez Rabia sur son compte FB

La manière même avec laquelle l'animateur principal du programme travaille est innovante sur ce cachet numérique dont il se targue. Dans le studio, en plus du micro, il a en face de lui deux écrans de PC. Le premier pour le programme de "La matinale" et le second pour suivre ce qui se passe sur Facebook et Twitter. L'arsenal est complété par son smartphone avec lequel il semble beaucoup plus à l'aise "c'est plus facile et surtout plus commode pour envoyer des photos" explique-t-il.

#Branché

A propos du multimédia, Mahraz Rabia défends l'introduction des TIC « si à l’époque on pouvait faire de la radio ou de la télévision en étant complètement isolé de ces technologies, aujourd'hui leur incursion dans la société dans laquelle on vit c’est important d’y être". Il ajoutera qu' aujourd‘hui, un présentateur radio, télé, animateur, ou même journaliste, s’il est déconnecté de ce monde là, il perd une bonne partie de sa cible ou de son auditoire". Expliquant sa démarche dans son programme, l'animateur indique qu'elle consiste "donner une image presque concrète à ceux qui n’ont pas accès à l’audiovisuel habituellement. Au final "ça rajoute des auditeurs potentiels" clame-t-il avec un sourire malicieux.

 

Mais Mahrez Rabia n'est pas seul dans cette matinale. Son travail est valorisé encore plus par les autres membres de l'équipe.

THE TEAM

Deux d'entre eux surtout, les dynamiques, Sarah AIt Kaci et Hakim Cheniti.Si le duo semble très actif sur ses comptes Facebook, par contre sur Twitter les deux animateurs restent néanmoins très loin derrière  Mahrez Rabia.  Un petit coup d'oeil sur leurs comptes suffit pour s'en convaincre (voir image suivante). Hakim Cheniti ne s'en cache pas et affirme qu'il est encore novice sur twitter. 

Montage des trois pages d'accueil des comptes twitter du trio /©SalimKoudil/Liberte-algerie.com

Toutefois, ils sont loin d'être de mauvais élèves sur ce réseau. Leur nombre de followers est bien supérieur à ceux de la quasi-majorité de leurs collègues et confrères. 

Hakim Cheniti est diplômé de l'école nationale de planification et de statistiques (INPS) de Ben-Aknoun. La passion de la radio l'a amenée à se retrouver aux côtés de Mahrez, avec à la clé plusieurs "chapeaux". Il a le monopole (ou presque) du micro de 5h à 6h. C'est que le bonhomme se réveille très tôt pour venir aux studios "je démarre de chez moi, de Lavigerie (un quartier d'El-Harrach, ndlr) à 4h30 pour arriver 15 minutes plus tard, ni embouteillage, ni stress devant le volant" précise-t-il avec une pointe d'ironie. Hakim Cheniti est également Monsieur Facebook de la Chaîne3. C'est lui qui gère la page officielle de la Radio depuis janvier dernier.

Une des voix féminines de la matinale ,Sarah Ait Kaci est la miss culture du programme. Une passionnée de la radio qui s'est retrouvée derrière le micro après des études d'anglais à Bouzaeah (Alger)". 

Grine: #JeNeSuisPasTwitter

En ce 03 mai, journée mondiale de la liberté de la presse. #6-9lamatinale ne pouvait pas rater l'événement.  Elle a reçu le ministre de la communication, dans l'émission "L'invité de la rédaction", (image en dessous). 

Vérification faite Hamid Grine a une page Facebook officielle, avec uniquement 5050 fans, alors que sur Twitter il est absent. Peut être qu'il faut, pour le ministre, plus de dose de #6-9lamatinale. Mahrez Rabia se fera sûrement un plaisir de le retweeter. 

Lire également: La presse écrite face au défi de la révolution numérique 

Salim KOUDIL

@SalimKoudil

ARTICLES CONNEXES


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER