Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Reportage

TEDxENP

Les Polytechniciens, l'art et le mysticisme (Vidéos)

©Page FB du "TEDxENP"

Polytech n’a, peut être, jamais fait honneur aux quatre premières lettres de son « nom » que le 09 mai dernier. C’était lors de la première édition du TEDx organisée au sein de l'école. La polyvalence était au rendez-vous. 

Une pléthore d’intervenants, venants de différents horizons, sont venus égayer le samedi des élèves-ingénieur de la prestigieuse école algérienne, ENP (Ecole Nationale Polytechnique).  Les étudiants ont pu, le temps d’une journée, oublier leurs quotidiens d’équations et d’hyperboles pour se plonger dans une autre « dimension ».

Le TEDxENP a vu défiler ce jour là plusieurs experts, chacun dans son domaine, pour donner, et chacun à sa manière, leur vision du monde, de leur monde. Du scientifique à l’artistique, en passant par le spiritualisme, le patrimoine, la médecine, et même de l’illusionnisme, avec un David Copperfield algérien.

Varié et captivant, le programme concocté par les organisateurs, les  étudiants de l’ENP, a été une réussite. Un avis partagé par tous les présents samedi passé au fameux Amphithéâtre  Ouabdesselam (ex- 1C).

 

Le plus ravi était sans aucun doute une des « stars » de ce TEDxENP, Lyes Salem. Le réalisateur du film qui a défrayé la chronique dernièrement,  « L’Oranais », ne cachait pas son enthousiasme. Programmé, comme intervenant, vers la fin de la journée, Lyes Salem était sur place dès la matinée. Il a assisté à tout l’événement, jusqu’au bout.

Liberte-algerie.com l’a rencontré en marge d’une des conférences et il suffit d’écouter ses paroles pour confirmer son « excitation » d’être au milieu des jeunes polytechniciens (voir vidéo en dessous).

 

Lire également: "Je serai présent à Cannes" (VIDÉO)

En plus du cinéma, le TEDxENP a ainsi vu défiler d’autres personnes et personnages. Il y a eu entre autres le très médiatique Professeur en médecine, Kamel Sanhadji, connu, et reconnu, sur l’échelle internationale,  pour ses recherches sur le Sida.

Son «speech» de 15 minutes (normes du TEDx), était axé sur  les transplantations d‘organes » dans « la médecine de demain ». Ses photos  de corps mutilés, présentées par datashow, ont visiblement choqué

plus d’un des nombreux étudiants présents dans l’amphi. L’un d’eux n’hésitera pas à lancer à un de ses amis « finalement il mérite bien le titre de Frankestein » (voir image à droite).

       

Capture d'écran d'une des publications de la page Faebook du TEDxENP

Parmi les interventions les plus intéressantes il y a celle de Mohamed Brik, président de l’association « El Argoud », représentants les agriculteurs et les éleveurs de Laghouat. Sa timidité et sa simplicité contrastait avec la pertinence des "messages" qu'il envoyait au public. Il était tout de même question de révolution d'urgence pour contrecarrer la crise énergétique actuelle, locale ou internationale. Il a mis en exergue la mauvaise gestion des recettes pétrolières en donnant le chiffre de 1000 milliards de dollars des recettes d'hydrocarbures dépensées depuis 1961 "alors que le plan Marshall a coûté, à l'époque, 11 milliards de dollars et au taux actuel ce serait 300 milliards!" a-t-il mentionné.  Il ajouta également une précision qui n'est pas passée inaperçue "nous sommes le seul pays du Maghreb à ne pas assurer, depuis l'indépendance, sa sécurité alimentaire". 

 Mohamed Brik/©Page FB du "TEDxENP"

Devant la crise du pétrole il préconise une solution, LA SOLUTION: l'agriculture. C'est "la grosse alternative" insista-t-il. Il prédit déjà que dans trois ans "la courbe de production et celle de la consommation vont se chevaucher" et à ce moment là " ce sera la fin de la récréation". Tout en rappelant que le foncier est le plus gros problème de l'agriculture, il prône l'exploitation du sud et les écosystèmes qui s y trouvent "l'ensemble des Oasis représente 100 000 hectares et ça a survécu à tous les changements climatiques" précise-t-il.

A la fin de son intervention, très suivie d'ailleurs,Mohamed Brik invita les élèves-ingénieurs à avoir, avant tout, un projet de société. Les polytechniciens l'écoutaient avec attention, reste à savoir s'ils prendront en compte ses "directives"...

Le dernier intervenant de la journée était le chantre du dialogue interculturel et inter-religieux, Mustapha Chérif. Son intervention axée sur "l'évolution du savoir" avait un air...mystique. 

Mustapha Cherif/©Page FB du "TEDxENP"

Il rappela à l'assistance les figures DZ qui ont marqué l'histoire de l'humanité. Il cita entre autre Apulée de Madaure, considéré comme le premier romancier de l'histoire, ou encore Saint Augustin, sans oublier l'Emir Abdelkader. Il s'attarda sur "la recherche de la vérité" en relatant la rencontre entre Ibn Arabi (1165-1240) et Ibn Rochd (Averroès,1126 -1198). Du soufisme dans l'antre des équations différentielles qu'est Polytech! Si ça surprend certains, il faut rappeler que l'histoire regorge de mystiques scientifiques, et les exemples sont légion. Omar Khayyam en est un, et il y en a bien d'autres.

Le TEDxENP s'est  ainsi terminé après une longue journée, au courant de laquelle il faut mentionner l'excellent travail d'organisation effectué par les étudiants, surtout les membres du CAP (Club d'Activités Polyvalentes) de l'Ecole Nationale Polytechnique. D'ailleurs le vice président du club, Salim Sebki a tenu surtout à remercier "nos partenaires, Djezzy et FABS, et également tous nos sponsors". Un "groupement" d'efforts qui a donné un résultat des plus positif. La réussite était telle que dorénavant certains ne relieront plus le "What did you expect" à la pub d'une  boisson gazeuze, mais plutôt au TEDxENP...

 

Salim KOUDIL

@SalimKoudil


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER