Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Reportage

Reportage

Parcours du futur directeur de l’Institut national du Rein

Chef de projet de l'Institut national du rein et des greffes d'organes (au CHU Blida) et probablement nommé directeur de cette structure une fois achevée, le professeur Tahar Rayane est également président de la Société algérienne de néphrologie, dialyse et transplantation, membre du Comité médical national de néphrologie, membre de l'équipe de recherche médicale du projet de recherche : étude prospective sur les glomérulo-néphrites chroniques en Algérie et membre élu représentant l'Algérie auprès de la Société arabe de néphrologie, dialyse et transplantation, ainsi qu'auprès de la Société africaine de néphrologie (membre du bureau). Le professeur Rayane a, en outre, dirigé, durant plusieurs années, le service néphrologie de Parnet et a été directeur des activités médicales et paramédicales du CHU Hussein Dey (2005-2010). Il a fait partie du comité national de lutte contre les infections nosocomiales (juillet 2006) et a été membre du conseil scientifique de la PCH (octobre 1999 à octobre 2000) ayant élaboré la nomenclature nationale des médicaments et consommables.
De 1993 à 1995, il a siégé au niveau de la commission d'hémodialyse de la Société française de néphrologie et a été successivement membre, de 1986 à 1998, de l'European Dialysis and Transplant Association, assurant le rôle de Keyman pour l'Algérie, membre de l'équipe médicale ayant effectué la première transplantation rénale en Algérie (CHU Mustapha - juin 1986), membre de l'équipe médicale ayant préparé et effectué la première greffe rénale au CHU Blida (décembre 2003) et membre élu représentant l'Algérie auprès de la Société arabe de néphrologie, dialyse et transplantation, ainsi qu'auprès de la Société africaine de néphrologie. Il est l’auteur de plusieurs dizaines de publications scientifiques au niveau national et international.
N. H.