Pour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
Reportages Jeudi, 14 Juin 2012 09:50 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

Vente de boissons alcoolisées

La capitale échappe à l’interdit des salafistes pour le moment

Par : ALLIA Ahmed

Le Club du journaliste est bondé de monde, dès 16h, ce lundi et un brouhaha emplit la salle immense de cet appartement aménagé en bar restaurant, au cœur de Tunis, à quelques dizaines de mètres seulement du siège du ministère de l’Intérieur, avenue Habib-Bourguiba. L’endroit est réservé, comme son enseigne l’indique, à la corporation de la presse et il ne reçoit évidemment après filtrage que les professionnels du secteur, tous segments confondus.
À l’intérieur, l’ambiance est bon enfant. Les clients nombreux attablés ou accoudés au long comptoir qui traverse la salle sont trop occupés à papoter pour remarquer un quelconque nouveau venu. Une discrétion, qui met immédiatement à l’aise le visiteur, lui fait sentir qu’il est un peu chez lui. La convivialité des lieux est d’autant plus prouvée par la disponibilité du gérant du club, Fouad, un grand gaillard souriant, qui veille au confort de tous, échangeant des amabilités avec les uns, lançant des vannes aux autres, sans se départir du sérieux qui sied à son rôle d’hôte. Pour l’heure, la plupart des clients et des clientes, car il y en a aussi, consomment des bières et des apéritifs accompagnés de “kemias” variées, mais on explique que le bar restaurant, qui n’est pas soumis aux horaires réglementés dans la capitale tunisienne pour les établissements du genre, propose, dès 20h, des repas complets, le plus souvent arrosés de vin et de liqueurs, et ce, jusqu’à plus soif, précise-t-on.
Ceci pour assurer que la vente de boissons alcoolisées n’a connu aucune restriction ni interdiction, ici, comme le prétend une rumeur insistante. Une tournée à travers la multitude de bars du centre-ville, y compris le célèbre café de Paris ou encore le café du Théâtre, qui jouxte le centre commercial Palmarium, qui sont généralement les espaces les plus fréquentés par les touristes arabes et étrangers, confirme ce constat.  On remarquera, toutefois, que les boissons alcoolisées ne sont servies qu’en salle dans les deux brasseries citées et plus sur les terrasses comme cela se faisait par le passé. Les habitués des débits de boissons visités, ceux des bistrots notamment disent être révoltés à la seule idée que la tradition pourrait être perturbée, voire changée avec l’avènement d’“un ordre social vert”.
Conscients du fait qu’un combat nouveau est à mener pour préserver les libertés individuelles au lendemain de la révolution
du Jasmin, certains bombent le torse et  insultent ouvertement les gouvernants en place.
Ces derniers sont voués aux gémonies pour avoir laissé les “nahdhaouis”, référence faite aux militants et sympathisants du parti religieux de Rached Ghannouchi, et surtout les salafistes accaparer la scène politique en jetant les jalons d’une république islamique.  Pas du tout prêts à se plier à ce diktat, les habitants de la capitale savent que le moindre moment d’inattention est mis à profit par ces militants et ces activistes aux convictions affichées, qui prônent l’application de la charia pure et dure.


A. A.

 

Ajouter un Commentaire

Charte d'utilisation de
www.liberte-algerie.com

- L’espace des commentaires sur liberte-algerie.com est ouvert à toute personne s’engageant à respecter les présentes conditions générales d'utilisation par l’Internaute

- L’internaute est prié de prendre connaissance le plus régulièrement possible des conditions Générales d'utilisation du site. Il faut savoir que liberte-algerie.com est libre de les modifier à tout moment sans notification préalable afin de les adapter aux évolutions du site et des lois et règlements en vigueur.

- La citation de la marque liberte-algerie.com sur un site Internet tiers ne signifie pas que liberte-algerie.com assume une quelconque garantie et responsabilité quant au contenu du site Internet tiers ou de l'usage qui peut en être fait.

- Tout internaute peut réagir sur le contenu du site

- Les informations fournies à liberte-algerie.com par un Utilisateur lors l’envoi de son commentaire sont communiquées sous la seule responsabilité de cet Utilisateur.

- En envoyant ses commentaires à liberte-algerie.com, l’utilisateur :

- déclare être autorisé à envoyer ses commentaires ;

- autorise liberte-algerie.com à reproduire et représenter, intégralement ou partiellement et à adapter les commentaires sur les services de communication électroniques édités par liberte-algerie.com dans le monde entier.

- liberte-algerie.com a le droit de retirer ou d’interdire l’accès à tout Commentaire contrevenant ou risquant de contrevenir aux lois et règlements en vigueur ou qui ne serait pas conforme aux règles éditoriales du site.

- L'utilisateur est seul responsable de toute utilisation personnelle du contenu ou des commentaires publiés sur le Site.

- liberte-algerie.com n'exerce aucun contrôle quant au contenu des sites Internet tiers. L'existence d'un lien hypertexte entre le site et un site internet tiers ne signifie pas que liberte-algerie.com assume une quelconque garantie et responsabilité quant au contenu du site Internet tiers ou de l'usage qui peut en être fait.

- Dans l'hypothèse où l’utilisateur est une personne physique mineure, il déclare et reconnait avoir recueilli l'autorisation auprès de ses parents ou du (ou des) titulaire(s) de l'autorité parentale le concernant pour utiliser le site. Le (ou les) titulaire(s) de l'autorité parentale a (ont) accepté d'être garant(s) du respect de l'ensemble des dispositions de la charte.

- Les propos incitants à la haine raciale ou religieuse, les appels à la violence, l’utilisation de termes régionalistes, et tout message litigieux ne sont pas acceptés par liberte-algerie.com.

- Veuillez éviter l’excès de propos de type belliciste, morbide ou guerroyeur.

- Les commentaires où on y constate de l’agressivité, de la vulgarité ou de la violence excessive dans le ton, ne sont pas autorisées à être publiés sur le site. Egalement les insultes personnelles entre participants.

- Pas de pornographie, pédophilie, obscénités et grossièretés.

- La répétition de messages identiques ou très voisins n’est pas autorisée

- Tout lien dirigeant vers un site raciste, islamophobe, ou que la rédaction jugera non conforme, sera effacé.
- Les spéculations ou révélations à propos de l'identité de tel ou tel participant ne sont pas tolérées.

- Les tentatives d'usurpation d'un pseudonyme déjà employé ne sont pas tolérées.

- Les messages personnels échangés entre participants ou postés sur d’autres sites ne doivent pas être diffusés sur le site.

- L’usage normal pour publier les commentaires requiert un seul pseudonyme.
- Veuillez poster vos sujets dans les rubriques appropriées du site

- En cas de malentendu persistant avec le médiateur, vous êtes prié de le contacter par email (l’adresse : journal.liberte.dz@gmail.com)

DIlem
DILEM DU 28 AOUT 2014
Galerie Agrandir
Bannière
CONTRECHAMP
video

Galerie photos
Mohamed Mebarki, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, au forum de “Liberté” du 04 août
Mohamed Mebarki, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, au forum de “Liberté” du 04 août
Galerie Agrandir
LIBAN
Bannière
Bannière
Bannière
LIBERTE MOBILE
Bannière
Voir toute La rubrique

Dernières infos