Pour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
Santé Samedi, 30 Juin 2012 09:50 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

Problème du surpoids

A-t-on de mauvaises habitudes ?

Par : Aït Kaci Boussad*

Quelle question, bien sûr que oui. Tabagisme, malbouffe, addiction à l’ordinateur, addiction au téléphone portable, addiction à la télé, absence d’activité physique. Des comportements que nos grands-parents et parents n’avaient pas. C’est vrai, nous sommes au  XXIe siècle et il faut s’adapter au changement et à son temps mais il est nécessaire de décrypter ces moindres comportements pour pouvoir apporter des rectifications, des corrections.
C’est en réfléchissant aux raisons qui nous poussent à adopter des comportements alimentaires inadaptés qu’on peut changer et améliorer sa silhouette, son corps et son esprit.
Le fait de prendre des repas devant sa télévision est une porte grande ouverte au surpoids car cette attitude nous pousse à se resservir et manger trop sans se rendre compte et avec rapidité.
Certaines femmes trouvent la solution dans la gestion du stress dans la nourriture. “Je stresse donc je mange”, elles cherchent le réconfort dans l’alimentation.
On distingue deux attitudes face au stress, certaines personnes ont besoin pour avancer de s’alimenter mais de façon anarchique, d’autres trouvent un refuge dans le grignotage des aliments gras et/ou sucrés, chocolat par exemple.
Pour ces personnes manger leur procure du plaisir lié à l’alimentation et le plaisir n’est pas que dans l’assiette.
Le tabac qui fait partie des mauvaises habitudes fait perdre l’appétit et ceux qui décident d’arrêter de fumer se retrouvent devant un dilemme, ils prennent du poids, quand ils arrêtent de fumer et mangent en redécouvrant l’appétit pour combler le vide. Le début du sevrage crée une sensation de faim qui pousse au grignotage c'est-à-dire manger entre les repas principaux, mais ce n’est pas par peur de prendre des kilos qu’il faut continuer de fumer, il existe des astuces pour aider ces fumeurs à arrêter de fumer sans prendre de kilos, par exemple un grignotage intelligent : yaourt, pomme, chewing-gum en associant l’activité physique. Tous les sports sont bénéfiques : la marche rapide, la natation, le jogging, le volley, tout sport d’endurance avec un rythme modéré mais régulier. L’activité sportive permet de contourner cet écueil du surpoids car elle augme les dépenses d’énergie et par la suite devient un excellent moyen de stabiliser son poids quand l’objectif minceur est atteint, tout en sachant que le sport facilite la digestion et agit sur les grandes fonctions de l’organisme qui se régularisent spontanément. Le sport contribue aussi à la satiété puisqu’il permet la libération des endorphines, les molécules de bien-être.
Aujourd’hui, le sport est devenu indispensable parce que dans notre vie moderne, nous ne dépensons pas d’énergie comme le faisaient nos aïeuls, eux n’avaient pas besoin de faire du sport leur quotidien “ô combien difficile” leur faisait spontanément éliminer beaucoup de calories alors que nous, de la maison au boulot, on prend la voiture, l’ascenseur pour arriver au bureau et de là, on commence sa journée à travailler devant son PC sans s’arrêter sauf pour manger un sandwich. Le soir on rentre à la maison sans dépenser de calorie.
Les temps ont bien changé, c’est pour cela qu’il faut s’adapter, s’organiser pour se réconcilier avec son poids et son corps d’autant plus que notre société narcissique est vouée au culte du corps : le regard des autres est excessivement sévère pour les ronds (es) alors qu’il est étonnamment admiratif devant les très minces…anorexiques.
Il faut se mettre dans la tête que si on veut se sortir du surpoids et de ses conséquences, l’enjeu n’est pas de faire changer le regard des autres mais c’est bien plus que cela, c’est être enfin soi- mêmes, se construire et vivre sa vie pleinement en réussissant et en s’intégrant dans notre société.


B. A. K.

 
DIlem
DILEM DU 25 OCTOBRE 2014
Galerie Agrandir
CONTRECHAMP
video

LIBERTE MOBILE
Bannière
Voir toute La rubrique

Dernières infos