A la une / Santé

Cancer du Sein en Algérie :

Les mots-clés

Mortalité : Première cause chez les femmes de plus de 40 ans.
La fréquence du cancer du sein représente 40% de l’ensemble des cancers de la femme avec 11 000 nouveaux cas enregistrés tous les ans. 10% des nouveaux cas de cancer du sein dans le pays, soit 1100 personnes, concernent les femmes porteuses des gènes de prédisposition BRCA 1 &
BRCA 2.
Le dépistage : s'adresse à des femmes saines. Il n'est pas un moyen d’éradication du cancer, mais son importance est d'avoir un diagnostic au stade infra-clinique (sans symptômes) et de permettre une guérison avec un traitement le moins agressif possible.
À quel moment faire le dépistage ? : Il est recommandé à partir de l'âge de 40 ans — compte-tenu de l'âge moyen au diagnostic 45 ans — et devrait être répété tous les trois ans jusqu'à 75 ans.
Le diagnostic précoce : s'adresse à des femmes symptomatiques ayant un nodule dans le sein où un ganglion dans l'aisselle avec ou sans écoulement mamelonnaire sanguinolent. A ce titre il faut inclure dans l'examen clinique médical de chaque patiente, l'examen systématique des seins, pour gagner en précocité à des stades utiles.
Traitement individualisé : Les traitements du cancer du sein sont spécifiques à chaque patiente car chaque cas est unique. Par conséquent, le médecin est amené à proposer en consultation pluridisciplinaire, un traitement différent à chaque patiente, en fonction des critères tumoraux (la taille, les caractéristiques et la localisation de la tumeur).
RCP : La réunion de concertation pluridisciplinaire, est un instrument essentiel et incontournable en cancérologie.
Mobilisation : Il faut conjuguer les efforts de tous (médecins, autorités sanitaires et société civile) pour parvenir à sensibiliser au mieux la population par la force médiatique en organisant des campagnes de sensibilisation et de dépistage, afin d’inciter les femmes à se faire dépister et détecter un éventuel cancer aussi précocement que possible, afin de faciliter le traitement.