Pour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
Santé Dimanche, 08 Juillet 2012 09:50 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

Maladies de la peau et soleil

Par : Aït Kaci Boussad*

C’est l’été ! La plage, le bronzage, les produits solaires, le soleil, les beaux maillots et les vacances.
Sans le soleil, il n’y aurait pas de vie. Mais si le soleil constitue un précieux allié de notre santé et de notre peau, il peut s’avérer dangereux, déclenchant ou aggravant certaines maladies cutanées. La peau de chacun de nous ne supporte pas les rayons solaires de la même façon. Face au soleil les bruns à la peau mate supportent nettement mieux les rayonnements de soleil que les roux ou les blonds dont la peau claire comporte peu de mélanine.  La mélanine est un pigment qui permet de bronzer, elle constitue une véritable barrière de protection contre les effets nocifs du soleil.  Les rayons de soleil sont très dangereux pour la peau entre 11 heures du matin et 15 heures de l’après-midi (soleil au zénith). Il est impératif d’éviter le classique coup de soleil, appelé encore érythème solaire, car au lieu de bronzer, la peau subit des brûlures de premier, voire deuxième degré, ouvrant grande la porte aux maladies et au cancer de la peau. Le meilleur bronzage et le plus beau c’est celui qui se fait progressivement, tout doucement, en marchant le long de la plage ou en faisant des parties de sport. Combien de fois nous avons vu des personnes à peine arrivées sur la plage s’exposer durant des heures entières au soleil sans se baigner.
Tout abus de rayons de soleil est néfaste pour la peau. L’exposition solaire exacerbe certaines affections cutanées et peut même entraîner leurs survenues alors que dans bien d’autres cas elle s’avère apaisante et améliore l’état des lésions de la peau.  Le tout est de savoir dans quelles circonstances il est conseillé de se faire dorer au soleil et quand il vaut mieux l’éviter. Essayons de prendre quelques cas de maladies de la peau et de constater l’impact des rayons de soleil sur celle-ci. Certaines affections cutanées seront exacerbées alors que d’autres seront apaisées et disparaîtrons le temps d’une saison.

1-Herpès buccal
C’est un vilain «bouton de fièvre» qui surgit sur les lèvres sans crier gare. Il est dû à un virus de la même famille que celui de la varicelle. C’est une maladie contagieuse qui se transmet par contact direct avec les vésicules du «bouton».
Le virus reste tapi dans l’organisme et se réveille sous l’influence de facteurs physiques ou psychiques : fatigue, stress, fièvre, chaleur.
Les poussées de l’herpès labial sont souvent déclenchées par la chaleur, donc par le soleil également.
Pour les gens qui ont l’habitude d’avoir ce genre d’herpès, il est conseillé d’appliquer un stick labial écran total avant de s’exposer au soleil et surtout d’appliquer un glaçon sur les lèvres dès que des picotements sont ressentis, annonçant l’arrivée du bouton. Les spécialistes conseillent une protection absolue contre les rayons de soleil.

2-Psoriasis
D’origine inconnue, le psoriasis est une maladie chronique qui évolue par poussées déclenchées par plusieurs facteurs, notamment la fatigue, le stress et le choc émotif.
Il se caractérise par l’apparition de plaques rouges inesthétiques, recouvertes d’une pellicule squameuse, blanchâtre et épaisse. Les lésions sont de dimensions et localisations variables : extrémités, mains, pieds, coudes, genoux, dos et cuir chevelu.
Ces lésions peuvent s’associer à un rhumatisme. Des douleurs sont signalées lorsqu’elles siègent au niveau des mains et qu’il y a contact avec de la lessive par exemple. Les lésions du psoriasis sont dues à un renouvellement trop rapide des cellules de la peau.
Une cellule de la peau se renouvelle normalement tous les 28 jours alors qu’une cellule touchée par le psoriasis se renouvelle toutes les semaines. Des phénomènes inflammatoires peuvent accompagner ces plaques. Les ultraviolets (UV) ralentissent  le renouvellement trop rapide et excessif des cellules cutanées sans oublier la réduction des phénomènes inflammatoires.  Les spécialistes conseillent les rayons de soleil car ils ont un effet apaisant.
3-Acné
C’est une maladie cutanée qui a une relation étroite avec les rayons de soleil. On croit souvent que le soleil «sèche» les boutons d’acné car ils disparaissent pendant l’été. Ce n’est en fait qu’une fausse accalmie. Les lésions diminuent dans un premier temps sous l’action antiinflammatoire des rayons ultraviolets, mais le bronzage engendre un épaississement de la couche cornée de l’épiderme et par conséquent aboutit à l’obstruction des pores de la peau.
À la fin de l’été, on assiste à une recrudescence des boutons puisque les pores sont de nouveau la cible de réactions inflammatoires. Les spécialistes conseillent aux «acnéiques» de profiter du soleil à petites doses pour n’avoir que les bénéfices, sans les inconvénients. L’application d’une crème à fort indice de protection et des expositions avant 11 heures du matin et après 15 heures de l’après-midi permettent d’éviter l’aggravation de l’acné pendant l’été.

4-Lucite estivale
C’est une allergie solaire (eh oui ! il existe aussi des allergies du soleil). Elle est déclenchée par les ultraviolets ; elle survient quelques heures après l’exposition et se manifeste par des papules rouges sur le décolleté, les épaules, le coup, les bras et même les jambes. Elle est de cause inconnue et touche surtout les femmes, entraînant des démangeaisons intenses, obligeant ces femmes à rester à l’ombre. Le traitement est surtout préventif en s’exposant au soleil le moins possible.

5-Vitiligo
En latin, vitiligo signifie «taches blanches». Cette maladie est due à la diminution ou la disparition localisée de pigmentation. Ce sont des taches plus ou moins importantes, de couleurs blanchâtres. C’est une maladie auto-immune aggravée par le stress. Les ultraviolets ont un effet bénéfique sur ces lésions.

6-Eczéma
C’est une lésion cutanée allergique rougeâtre accompagnée de démangeaisons intenses. Les UV améliorent cette affection. Il existe aussi une dermite séborrhéique qui est déclenchée par le stress et qui évolue par poussée, le soleil améliore cette dermite. Elle touche surtout l’homme avant 40 ans et se localise au niveau des zones riches en glandes sébacées (aile du nez, sourcils, cuir chevelu).
En conclusion, il existe des affections cutanées qui sont améliorées par les ultraviolets et d’autres exacerbées par les ultraviolets.  Néanmoins, nous retrouvons un facteur commun à toutes ces affections : c’est le stress, une notion très importante qui s’adapte à notre ère.
C’est le mal du siècle, un mal d’origine inconnue dont on ne sait pas comment il réagit dans notre organisme. Comment il engendre des perturbations. Mais on connaît sa force de destruction et sa force de nuisance. On connaît toutes les conséquences qui apparaissent sur l’être humain, du diabète à l’hypertension en passant par les crises cardiaques (surtout chez les jeunes), sans oublier les cancers.
C’est pour cela qu’il ne faut pas attendre l’été pour se «déstresser», se reposer, se détendre et ne plus se prendre la tête. C’est toute l’année qu’il faut faire cela car la santé est notre capital.


Dr A. K. B.

 

Commentaires 

 
#1 fanfan 22-07-2012 08:19
Bonjour,
Je suis atteinte d'un vitiligo depuis plusieurs et à aujourd'hui je n'ai trouvé aucun traitement pour repigmenter.
Si vous connaissez un traitement efficace sans danger pour la santé, alors donnez moi les infos...
Merci de votre réponse.
Fanfan
 
DIlem
DILEM DU 23 OCTOBRE  2014
Galerie Agrandir
CONTRECHAMP
video

LIBERTE MOBILE
Bannière
Voir toute La rubrique

Dernières infos