Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Soleil HEC/Réd-Num-"Liberté"

#LibertéVENDREDI

Social Radio, une renaissance

©D.R.

À l’instar de Mahrez Rabia durant son record de la plus longue animation non-stop, la radio tend à se délocaliser vers internet et plus particulièrement les réseaux sociaux. Alors, effet de mode ou réelle tendance ?

Une renaissance de la Radio!

Tout d’abord, il faut avouer que la radio est le moyen de communication interactif par excellence, les auditeurs appellent et apportent leurs contributions en continu, et ce durant toute la journée pendant chaque émission. Que l’on soit jeune ou d’un certain âge, tout le monde trouve son bonheur à la radio. Néanmoins, durant les dernières années la radio et plus particulièrement la radio algérienne peinait à se renouveler. Les 15-25ans ne s’identifiant plus à la version « standard »  ou « vieux jeu » de la radio avaient besoin de plus de peps et dynamisme dans la façon dont la radio animait et mettait en place ses émissions. La Social Radio répond exactement à ce besoin de renouveau, car on ouvrant ses perspectives aux nouvelles technologies et à la mobilité d’internet la radio devenait de facto plus intéressante aux yeux des plus jeunes.

La social Radio, c’est quoi ?

La social radio pousse le concept d’interactivité encore plus loin, puisqu’elle propose aux auditeurs un support audiovisuel de ce qu’ils sont entrain d’écouter en temps réel sur leur smartphones et ou ordinateurs. Photos, Vidéos, Chiffres à l’appui tout est bon pour enrichir l’expérience de l’auditeur et l’impliquer encore plus dans chaque partie de l’émission. Ainsi Twitter, Facebook, Snapchat, Instagram et j’en passe sont tant de moyens qu’utilisent les animateurs radio afin d’atteindre cette catégorie hyper connectée de la société, qui est beaucoup plus difficile à captiver via des moyens traditionnels en temps normal. Commentaires, Likes, Partages, sont les armes principales de ce nouveau genre de radio qui se veut jeune et dynamique, mais aussi et surtout plus en phase avec son environnement socio-culturel.

Un concept qui se démocratise au niveau national

C’est à coup de Tweets que Mahrez RABIA a envahi la toile durant son challenge de plus de 51h de radio non-stop, mais il n’est pas le seul ! On retrouve sur Facebook un certain nombre  d’émissions de radios algériennes tel que : JIL Morning de JIL FM avec plus de 95000 fans, ou encore Serial TAGGEUR de la CHAINE III avec quasiment 90000 abonnés.  Autre remarque très intéressante c’est l’engouement qui existe autour de ces pages, la communauté se veut large jeune et extrêmement active ! Autant d’indicateurs qui présagent de beaux jours pour la Radio Algérienne.

La radio, comme la télévision avant elle d’ailleurs, vie sa petite révolution et s’ouvre à de nouvelles perspectives en matière d’animation mais aussi de contenus et d’interactivité,tant de plus qui continuent à améliorer l’expérience générale de celle-ci et qui font qu’elle connait un retour en force chez les moins âgés.

                                                                                    Mohamed Aniss AMRAH

(Soleil HEC/Rédaction Numérique de "Liberté")

ARTICLES CONNEXES


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER