Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Sport / Sports

Sénégal

Alain Giresse : “Derrière l'Algérie et le Ghana, nous sommes outsiders”

Hier, le sélectionneur de l'équipe sénégalaise de football, Alain Giresse, a indiqué que “derrière l'Algérie et le Ghana, son équipe était outsider” du groupe C au premier tour de la coupe d'Afrique des nations CAN-2015 en Guinée équatoriale (17 janvier-8 février). “Notre groupe s’annonce très difficile avec la présence de l'Algérie et du Ghana, deux équipes mondialistes ayant beaucoup d'expérience dans ce genre de compétition. Dans ce groupe, très relevé, je peux dire que nous sommes des outsiders pour la qualification au deuxième tour”, a déclaré Alain Giresse à Radio Algérie internationale.
Outre l'Algérie et le Ghana, le Sénégal sera également opposé à l'Afrique du Sud dans le groupe C. Pour l'ancien international français, l'Algérie et le Ghana sont les favoris pour la qualification au deuxième tour, mais “le Sénégal a son mot à dire dans cette compétition”. “Certes, l'Algérie et le Ghana sont les favoris du groupe C, mais attention, dans ce genre de compétition, tout est possible. Nous devons montrer de quoi nous sommes capables. Nous avons une équipe jeune et ambitieuse”, a-t-il ajouté.
La sélection du Sénégal entame, début janvier, sa préparation à Dakar avant de s'envoler pour le Maroc pour poursuivre à Al-Jadida son stage jusqu'au 13 janvier, date à laquelle, les hommes de Giresse rallieront la ville de Mongomo (Guinée équatoriale). “J'ai présélectionné 28 joueurs pour le stage qui va débuter dimanche à Dakar, et je dois encore écarter 5 joueurs pour finaliser la liste des 23. Ce n'est jamais facile pour un sélectionneur d'arrêter la liste définitive, et la tâche est plus que difficile en Afrique”, a-t-il dit.
Vendredi, le technicien français avait fait part dans une intervention à la radio RMC, de ses inquiétudes quant au volet de l'hébergement dans la ville de Mongomo qui abritera les rencontres du groupe C. “Nous serons à Mongomo, dans une petite ville tout à fait charmante et agréable, mais qui n'a rien, aucune infrastructure sportive. Il y a un terrain d'entraînement, plus un autre à une heure de route. Le tout pour quatre sélections.” “Notre hôtel n'est pas bon et cela peut avoir des répercussions sur le comportement des joueurs et des incidences sur la performance. C'est dommage”, a regretté le coach des Lions de la Teranga. Les Sénégalais entameront la compétition contre les Black stars du Ghana le 19 janvier à Mongomo, avant de donner la réplique à l'Afrique du Sud, le 23 janvier à Mongomo, puis à l'Algérie, le 27 janvier à Malabo.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER