Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Sport / Sports

privation de zetchi de l’ordre du mérite national

Belmadi : "C'est un règlement de comptes"

© D. R.

Le coach national Djamel Belmadi a évoqué un “règlement de comptes” et un manque de reconnaissance envers le président de la FAF. 

Le coach national Djamel Belmadi a qualifié, hier en conférence de presse, de “regrettable”, le fait que la présidence de la République ait privé le président de la FAF, Kheireddine Zetchi, de la médaille de l’ordre du mérite national.

“Franchement, sur le coup, après un long et pénible défilé à Alger sur le bus à impériale sous une chaleur torride, je n’ai rien remarqué, mais le soir à Sidi Moussa j’ai retrouvé un président abattu qui m’a informé de ce fait. C’est regrettable, je ne comprends pas qu’on puisse régler des comptes dans des moments de joie pour tout le peuple algérien.

Je ne suis pas l’avocat de Zetchi, mais je pense qu’il a son mérite dans ce sacre. Je le vois impliqué dans son travail même si je dois reconnaître que tout ne se passe pas très bien à la FAF”, martèle Belmadi. Pour rappel, Zetchi a subi un véritable affront lors de la cérémonie organisée en l’honneur de l’équipe nationale par le chef de l’État par intérim, Abdelkader Bensalah.

En effet, après avoir reçu des mains du chef de l’État par intérim les médailles de l’Ordre du mérite national, le staff technique et les joueurs ont ainsi immortalisé l’évènement en prenant une photo souvenir en présence du chef de l’État. L’ensemble des joueurs ainsi que le staff technique étaient présents. Seul le président de la FAF, Kheireddine Zetchi, n’y figurait pas. Les services de la Présidence lui ont expliqué qu’il était persona non grata sur la photo. Le lendemain, Zetchi avait songé à démissionner avant de se raviser. Il est clair que le fait que Zetchi a été coopté à la tête de la FAF, en mars 2017, par le clan de Bouteflika et Haddad est pour beaucoup dans ce mépris affiché ostentatoirement. Le pouvoir actuel veut absolument se débarrasser des vestiges d’el-issaba dans tous les domaines.      

 

SAMIR LAMARI

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER