Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Sports

JSK

Guerre entre les actionnaires et Hannachi

© D.R.

Après avoir profité pleinement de trois jours de congé pour passer la fête de l’Aïd en famille, les Canaris ont donc repris le chemin de l’entraînement depuis lundi soir et se sont même permis du travail biquotidien, hier, sous la houlette du trio Rahmouni-Moussouni-Gaouaoui qui s’est d’ailleurs réjoui du retour au club de l’ancien manager Karim Doudane dont on connaît la fidélité à son club de toujours, la JSK, mais aussi la sagesse, l’expérience et surtout le sens de la communication. La satisfaction du staff technique kabyle était encore pleine et entière puisque tout l’effectif kabyle était au rendez-vous pour préparer au mieux ce match délicat de la seconde journée de championnat face à l’USM Blida, même si les Kabyles ne savent pas encore où ils sont appelés à jouer ce samedi du fait que les deux stades Tchaker et Brakni de la ville des Roses seraient, paraît-il, en cours de travaux. Et comme une satisfaction ne vient jamais seule, voilà que l’on apprend que l’affaire de l’attaquant camerounais Stève Ekedi vient de connaître enfin un heureux dénouement puisque le concerné a finalement rallié la capitale du Portugal, Lisbonne, pour récupérer son nouveau visa d’entrée en Algérie, lui qui devrait rentrer aujourd’hui à Tizi Ouzou pour reprendre l’entraînement avec ses coéquipiers. “Après avoir vécu quelques jours de tension et d’intrigue, finalement tout est rentré dans l’ordre et j’ai hâte de rentrer à Tizi Ouzou pour me remettre au travail car je veux à tout prix jouer ce second match de la saison face à Blida”, dira Ekedi qui avoue ressentir des fourmis dans les jambes, tout cela pour exprimer son désir ardent de secouer l’attaque kabyle, lui qui a déjà inscrit quatre buts lors des matchs amicaux disputés lors du second stage estival de Tunis. Et si les Canaris semblent plus que jamais concentrés sur le match de ce samedi où ils n’ont guère le droit à l’erreur après le semi-échec concédé à domicile, le 26 août date de reprise du championnat, contre la JS Saoura (1-1), c’est surtout la seconde réunion tant attendue du conseil d’administration programmée pour après-demain jeudi au siège du club à Tizi Ouzou, qui polarise avant tout l’actualité car il y va, avant tout, de l’avenir du club du fait que les actionnaires semblent plus que jamais décidés à désigner un directoire en attendant l’ouverture du capital pour attirer de nouveaux investisseurs et élire surtout un nouveau président, même à titre provisoire, pour succéder au président sortant Hannachi. Mais voilà que ce dernier continue de contester éperdument sa destitution par ses pairs alors que ces derniers affirment, au contraire, que cette destitution est légale et le règne de Hannachi est bel et bien révolu. “Personnellement, je n’ai pas compris la réaction de Hannachi dans la mesure où il nous a solennellement affirmé, à moi et à d’autres actionnaires, qu’il était fatigué et surtout décidé à se retirer des affaires du club, et à défaut de nous aider dans notre tâche pour sortir par la grande porte, voilà qu’il nous met les bâtons dans les roues”, dira Malik Azlef qui a confirmé que la fameuse assemblée prévue ce jeudi au siège du club aura bel et bien lieu en présence de tous les actionnaires de la JSK. “Personnellement, je ne suis pas intéressé par la présidence du club, car je suis trop pris par mon entreprise mais s’il n’y a aucun repreneur, je suis prêt à assurer provisoirement la présidence du club jusqu’à la date d’ouverture du capital où j’espère qu’il y aura des investisseurs crédibles, solvables et capables de prendre les rênes du club pour inaugurer une ère nouvelle pour la JSK”, dira encore Azlef alors que, de leur côté, Mohamed Zeghdoud et Hanine Meftah, qui représentent le CSA en tant qu’actionnaire majoritaire de la SSPA maintiennent leur ferme désir de doter le club kabyle d’une nouvelle direction pour aspirer à des jours meilleurs.    

                                                                                              
Mohamed HAOUCHINE


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER