Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Sports

Chihab Baloul, président de la fédération des sports mécaniques

“Le chalenge Sahari international verra la participation de plusieurs pays étrangers”

Le chalenge Sahari international est de retour. Après plus de trente ans d’absence, ce rallye typiquement algérien fera son retour cette année. C’est grâce à la Fédération algérienne des sports mécaniques que ce rallye va revenir au-devant de la scène. Le président de la FASM, Chihab Baloul, qui était l’invité du forum El Moudjahid, a donné les grandes lignes du chalenge Sahari international. “Ce rallye n’a pas vu le jour depuis des années ; on a décidé à la fédération de relancer cette compétition. Elle est organisée sous le haut patronage de son excellence le président de la République, le ministre de la Jeunesse et des Sports. Ce Rallye regroupera plusieurs pays ; certes la plupart n’ont pas encore confirmé leur participation, mais je suis certain qu’ils vont venir ; ils nous ont donné des garanties. Vous savez, l’Algérie à des traditions dans les sports mécaniques ; il faut rappeler que le célèbre rallye Paris-Dakar était destiné au désert algérien. Donc, on a des atouts à faire valoir. On a un désert spécifique. La fédération est soucieuse de promouvoir ce sport qui a connu du recul. Outre l’aspect sportif, le chalenge Sahari international va permettre aux participants, que ce soit étrangers ou algériens, de connaître l’Algérie à travers les wilayas que nous traversons.” Pour ce qui est des moyens mis à disposition de la fédération, car une compétition de cette envergure demande beaucoup de moyens, le président de la Fédération des sports mécaniques a souligné que “le coût du rallye avoisinera les 80 millions de dinars. C’est grâce à nos sponsors qu’on a pu organiser un tel évènement, à l’image de l’opérateur téléphonique Ooreedoo et la société Red Med. Pour les vainqueurs, qui seront testés grâce au rallye de régularité (temps-vitesse et distance), ils auront une forte récompense, car on a réservé la somme de 400 millions de centimes pour le podium”, a-t-il fait savoir. Concernant le tracé de ce Rallye qui regroupera plus de 60 motos, 10 camions, 40 automobiles, 10 SSV (poids léger), 15 véhicules 4/4 et 30 quads, les conducteurs démarreront d’Alger vers Laghouat sur la route nationale. Ensuite, ils feront Laghouat-Ménaa, Ménaa-Timimoun, Timimoun-Labiad Sidi Chikh, Labiad Sidi Chikh-Laghouat et enfin Laghouat-Alger. Il faut souligner que mis à part le parcours entre Alger et Laghouat, les conducteurs parcourront les autres parcours sur des pistes et des dunes sur une distance globale de 2400 km. Enfin, il est à noter que la gente féminine sera présente lors de ce rallye.

S. M.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER