Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Sports

Malgré un arbitrage scandaleux, l’intimidation, la provocation…

Le MCA n’avait pas l’étoffe d’aller plus loin

©Liberté

L’élimination, jour d’après. C’est une grosse déception qui s’est emparée des Mouloudéens. Ces derniers n’arrivent toujours pas à digérer la fin d’aventure continentale de leur club, surtout que l’adversaire n’avait, à aucun moment, montré une quelconque suprématie. La réalité c’est que le MCA avait offert le billet pour le dernier carré au Club Africain, car il n’a pas osé, surtout en première période. À cet aspect sportif, il faudra ajouter un autre extra-sportif. Les Tunisiens ont bien joué le coup en matière de coulisses, et l’arbitrage scandaleux du Burundais, Thierry Nkurunziza, a anéanti toutes les chances des Algérois de repartir avec le fameux sésame de l’enfer Radès. Les Mouloudéens doivent regretter amèrement cette élimination face à un adversaire qui n’avait rien d’un foudre de guerre, eux qui ambitionnaient d’aller en finale et pourquoi pas jouer carrément le titre. Les Tunisiens ont joué le jeu des coulisses, mais les Algériens leur ont donné un coup de pouce sur le plan sportif en enchaînant les erreurs, surtout ce deuxième but sur lequel toute la défense et le gardien de but endossent la responsabilité. Il faut reconnaître que le MCA n’a pas l’étoffe d’un champion dans cette compétition et ses résultats en sont la preuve. Il est vrai que le club algérois avait fait un sans-faute à domicile en matière de résultats, mais sur les sept rencontres disputées depuis la phase préliminaire, le Mouloudia d’Alger n’a gagné aucun match à l’extérieur. Le bilan est négatif avec quatre défaites contre les Ghanéens de Bechem United (2-1), le représentant de RD Congo FC Renaissance (2-1), les Tanzaniens de Young Africans (1-0) et les Tunisiens du CC Sfaxien (4-0) ainsi que le Club Africain (2-0), contre deux petits matches nuls face aux Sud-Africains de Platinums Stars (1-1) et des Swazis Mbabane Swallows (0-0). C’est très peu pour une équipe qui aspire jouer le titre avec des adversaires plus aguerris, et même si sportivement ils se montrent incapables, ils possèdent assez d’expérience pour gagner des matches loin du rectangle vert. Dimanche, les Mouloudéens ont offert la qualification à des Tunisiens qui n’ont rien montré sur le terrain, hormis de l’intimidation, de la provocation et des décisions arbitrales très contestées. Même sur le plan tactique, il y a des choses à reprocher à l’entraîneur Bernard Casoni qui n’a pas su dominer son vis-à-vis en optant pour un schéma efficace et surtout à mieux préparer ses joueurs sur le plan mental pour faire face à toute sorte d’adversité. La preuve est d’ailleurs donnée par les Égyptiens du Ahly du Caire qui, la veille, avaient dominé l’Espérance de Tunis (2 à 1), une bien meilleure équipe que le Club Africain. Les clubs algériens ne sont pas protégés, et l’Algérie ne dispose d’aucun responsable dans les différentes commissions au niveau de la Confédération africaine de football.

Malik A.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER