Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Sports

Incapable de battre l’ESS à 10, le CRB prenable

Le MCA, une équipe qui tourne sur trois pattes

Il ne fallait pas vraiment s’attendre à grand-chose de cette équipe du MC Alger, surtout en ce début de saison. L’équipe algéroise manque terriblement de compétition, et hormis la victoire acquise face au nouveau promu, l’US Biskra, lors de la première journée, elle affiche un manque terrible de compétition. D’ailleurs, elle n’a pas enchaîné face à une équipe sétifienne, pourtant ayant évolué en infériorité numérique pendant plus d’une heure, et face au CR Belouizdad les Vert et Rouge ont tout simplement été incapables de venir à bout d’un groupe loin de constituer un foudre de guerre. D’ailleurs, le coach du MCA, Bernard Casoni, ne s’est pas privé de parler du manque de préparation de son équipe et affirme que les premiers matches du championnat sont une sorte de rencontres amicales de préparation. “Nous avons du retard dans la préparation. Dans l’engagement, le CRB était meilleur que nous. Comme je l’ai dit avant la rencontre, nos matches de championnat constituent nos matches amicaux de préparation tout en faisant la compétition”, a-t-il souligné à la fin du derby face aux Belouizdadis. Une prestation à mettre aux oubliettes, et Casoni vient de perdre son premier derby algérois.
À ce sujet, le technicien français a estimé que le but encaissé dans le temps additionnel de la première période a rendu la mission de son équipe plus difficile. “Nous avons pris un but dans les arrêts de jeu de la première mi-temps, ce qui a motivé l’équipe adverse. Je suis déçu d’avoir pris ce but à ce moment du match. Je pense que si nous avions rejoint les vestiaires à 0-0, nous aurions aspiré à mieux. C’était difficile pour nous de trouver des solutions. En deuxième mi-temps, nous n’avons pas trouvé les ressources nécessaires pour aller chercher l’égalisation”, a-t-il indiqué. Le coach mouloudéen reconnaît qu’un énorme travail attend son équipe, qui a manqué de justesse technique dans les dernières passes et les déplacements des joueurs sur le terrain. “Il faut reconnaître aussi que les joueurs du CRB se sont bien battus. Nous ne les avons pas assez mis en difficulté. Mis à part cette action de Bernabas, qui avait failli égaliser, je dirais que c’est très peu pour pouvoir les inquiéter. Après, au fil des minutes, il y avait une équipe qui défendait farouchement son acquis. Il faut savoir que toutes les équipes que nous affrontons sont très motivées, à nous de l’être plus qu’elles. Il y a une équipe qui a très bien défendu et qui nous a marqué deux buts dans les arrêts de jeu de chaque mi-temps. Nous n’avons pas assez quadrillé le terrain et nous n’avons pas réussi à passer assez souvent par les côtés. Nous savons que tout n’est pas parfait, même si nous travaillons beaucoup à l’entraînement. Je suis déçu pour les supporters, car nous aurions aimé leur offrir quelque chose”, a-t-il souligné. Casoni a justifié le grand nombre de changements opéré dans le onze de départ par rapport aux deux premiers matches par l’enchaînement des rencontres : “J’ai procédé à sept changements par rapport au précédent match, car nous allons jouer tous les trois jours. En plus, je voulais voir certains joueurs en compétition. Tout le monde a eu sa chance de débuter un match, à nous d’en tirer les enseignements nécessaires. Il y a des joueurs qui se dégagent par rapport à d’autres, mais tout n’est pas fini.” Concernant le match de samedi face au Club Africain, Casoni a indiqué que son équipe et lui n’ont pas le temps de gamberger : “Nous devons déjà pensé au match de samedi. Quand on joue tous les trois jours, il faudra vite rebondir. Nous devons oublier ce match et nous allons déjà passer à l’autre. Le match face au Club Africain est une autre compétition, il ne faut pas baisser la tête et nous devons nous ressaisir pour aller de l’avant. Ce sera une bonne chose de jouer au stade du 5-Juillet et nous aurons l’opportunité d’évoluer devant notre public. Je suis déçu pour nos supporters et j’aurais aimé que l’équipe ait une autre prestation.”
À propos de l’adversaire qui vit une situation similaire à celle du MCA, le coach du club algérois a affirmé qu’il ne s’occupe pas des affaires des autres adversaires. “Je pense à mon équipe et à ce qu’elle est capable de faire. Nous avons une victoire, un match nul et une défaite, tirons les enseignements pour préparer le match contre le Club Africain”, a-t-il conclu.    

                                    
Malik A.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER