Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Sport / Sports

RCA 0 - NAHD 1

Le Milaha n’abdique pas

Le NA Hussein-Dey, drivé par son coach Bouzidi qui a remplacé Ighil, a remporté, hier à l’Arba, une victoire inespérée dans un match à couteaux tirés qui s’est joué à huis clos. Un succès inattendu qui permet au NAHD de garder un brin d’espoir pour le maintien en L1. Pourtant, le NAHD a joué amoindri de plusieurs joueurs, tels le gardien Ghanem, l'attaquant Eztchel, Bendebka et beaucoup d'autres. La rencontre débuta calmement et timidement, il a fallu attendre la 24’ pour voir la première action dangereuse au profit de l’Arba lorsque, sur une action individuelle de Guislain qui adresse un tir puissant et bien cadré, le gardien du NAHD, Mokrani, bien placé, capte le cuir en deux temps. Les Nahdistes répliquent à la demi-heure de jeu puisque, sur une erreur défensive, Benayad hérite du cuir à la limite des 18 mètres avant de tirer en pleine lucarne, ne laissant aucune chance à Fellah. Touchés dans leur amour propre, les locaux se ruent à l’attaque pour rattraper leur retard. D’ailleurs, ils ont failli égaliser lorsque, à la 40’ sur coup franc excentré sur la droite bien botté par Seddiki, Zaâlani touche de la tête la transversale. De retour des vestiaires, on prend les mêmes et on recommence. Les hommes de l’Arba reviennent sur le terrain sûrement sermonnés par leur président Amani pour égaliser, mais c’était sans compter sur la défense du NAHD bien regroupée autour de son gardien Mokrani, qui était intraitable durant cette seconde mi-temps. Le tournant du match, c’était à la 52’, lorsque l’arbitre Bekouassa brandit le carton rouge au meneur de jeu de l’Arba, Herrouche, qui aurait proféré des mot déplacés à l’arbitre de touche. Jouant à dix, les poulains du coach Mihoubi trouvèrent du mal à contourner cette défense du NAHD. On jouait la 52’ lorsque, sur coup franc bien tiré par Seddiki suivi d’un cafouillage monstre, Zaâlani, dernier possesseur de la balle, avait le but de l’égalisation au bout du pied, mais il rate son tir. À la 58’, Yetou déborde sur son flanc gauche avant d’adresser un tir puissant, le cuir passe juste à côté. À la 89’, sur un cafouillage monstre dans la zone de réparation, un défenseur du NAHD touche le cuir de la main, tout le monde a vu le penalty sauf l’arbitre. Juste après, l’arbitre siffle la fin du match sur la victoire surprise des visiteurs, le NAHD.


N.Z.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER