Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Sport / Sports

Après les accusations des responsables marocains contre l’ESS

Le Raja désapprouve l’escalade !

© D. R.

C’est ce qu’il convient d’appeler une sèche mise au point ! Au moment où le ministre marocain de l’Intérieur a lancé une manœuvre politique à un très délicat timing en “demandant aux services de l’ambassade du royaume à Alger de lui fournir un rapport détaillé sur les agressions subies par le staff technique et des supporters du Raja, ainsi que la délégation des journalistes marocains au stade de Sétif”, le principal concerné, le Raja de Casablanca, à travers son comité de supporters, a rendu public, hier, un communiqué d’une poignante intégrité, rétablissant la vérité et mettant surtout en valeur le caractère apolitique de sa démarche visant surtout à “désigner les vrais coupables” sans pour autant stigmatiser le “peuple algérien frère”. Mohamed Hassad, qui avait jugé utile de s’immiscer dans cette affaire aux multiples versions, a, ainsi, eu une réponse nette, claire et précise de la part de l’influent comité de supporters du prestigieux club de Casablanca. Car, au Raja, on a eu l’intelligence de discerner entre politique et sport. Entre gouvernement et gouvernés. Entre appareil étatique et peuple algérien. “Depuis l’arrivée des premiers groupes de supporters, nous n’avons eu aucune difficulté à nous insérer dans la masse populaire algérienne. Les Algériens ont fait montre d’un grand sens de l’hospitalité et les sourires n’ont jamais quitté leur visage. De l’aéroport, jusqu’à nos lieux de résidence, à l’hôtel où chez nos frères algériens, nous avons été très bien accueillis. Nos frères, tout comme nous, n’accordent, du reste, aucune importance aux différends politiques caractérisant les relations entre les deux pays”, pouvait-on ainsi lire dans ce communiqué du comité de supporters du Raja qui dénonce, toutefois,“les agressions lâches de la police algérienne contre les supporters, les joueurs, les dirigeants et tous les accompagnateurs du club”. “La presse marocaine et certains supporters médiatiques ont tenté d’induire en erreur l’opinion publique en indiquant qu’un problème existait entre les deux peuples. Or, le problème est entre la police algérienne et les supporters du Raja. C’est pour cela que nous n’acceptons aucune politisation de cette affaire. Le peuple algérien, que nous remercions pour son bon accueil et son hospitalité, demeurera dans nos cœurs”, conclut ledit “communiqué de la vérité”.
Un message, on ne peut plus clair, de la part des supporters du grand club marocain qui devrait mettre fin à la polémique naissante ayant permis les dérapages qui ont émaillé ce 8e de finale retour de la Champion’s League africaine sur l’autel de la sensibilité exagérée caractérisant les relations politico-diplomatiques entre les deux pays voisins.
Surtout qu’il émane de la galerie fort nombreuse du Raja, celle-là même qui scande à toute occasion son amour pour les frères algériens et qui soutient, en toute circonstance, les Verts de la sélection algérienne.

R.B.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER