Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Sports

MCO

Le repos de la polémique

Aussi paradoxal que cela puisse paraître, le Mouloudia d’Oran ne s’est pas entraîné jeudi. Ni le matin ni l’après-midi. Ce n’est pas en raison d’une quelconque grève pour réclamer un quelconque versement d’arriérés de salaires ou de primes, comme le club en avait connu une la saison dernière. Mais plutôt suite à une décision prise par l’entraîneur en chef, Moez Bououkaz, d’accorder un repos de 24 heures à ses joueurs professionnels, le «temps de récupérer de la fatigue».
“Vous êtes fatigués. Reposez-vous un peu. Demain, il n’y aura pas d’entraînement !” a, en effet, annoncé le coach à ses joueurs, mercredi. Bien qu’aussi surpris qu’interloqués par cette décision, les coéquipiers de Mohamed Bentiba n’ont, toutefois, pas contesté la décision de leur mentor, profitant au contraire d’un farniente de fin de semaine doublement apaisant.
Mais si ce repos intervenant à 48 heures seulement d’un match de championnat face au NAHD n’a pas choqué les joueurs outre mesure, encore moins les autres membres du staff technique que sont Bachir Mecheri et Karim Saoula, cela n’est pas passé sans créer une polémique dans l’entourage direct du club.
“Personne n’a compris la décision du coach d’accorder 24 heures de repos aux joueurs en plein milieu du microcycle hebdomadaire. Alors que deux jours seulement nous séparent du très important match face au NAHD, nos joueurs sont au repos. Ce n’est pas normal. Nous n’avons jamais vu cela. Car, quand bien même les joueurs étaient soi-disant fatigués, il y a d’autres solutions que le repos pour tonifier un athlète de haut niveau”, regrettait un proche de l’équipe professionnelle du Mouloudia, tout en “espérant que cette surprenante et inédite décision de Bououkaz ne défavorise pas trop l’équipe samedi en championnat”. Pour cette rencontre face au Nasr d’Hussein Dey, le MCO sera, pour rappel, privé des services de l’arrière-central Adel Lakhdari, encore convalescent, et de l’avant-centre Amine Souibah, suspendu pour cumul de cartons.
Pour les remplacer dans le onze titulaire, le staff technique oranais titularisera, sauf surprise, Allali aux côtés de Sebbah Zine El-Abidine dans l’axe. En pointe, Mohamed Tiaïba, laissé sur le banc tout au long des
90 minutes de la précédente rencontre face au Paradou, retrouvera sa place de numéro 9.

Rachid BELARBI


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER