Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Sports

Pelouse du stade du 5-juillet

Les raisons d’une dégradation

Le problème récurrent au niveau des pelouses pourrait être définitivement réglé suite à la création d’une gazonnière au Parc Dounia d’une surface de 14 ha à l'indicatif de l'entreprise Edeval, avec la contribution de la société Végétal Design. C’est ce que nous a révélé Farid Boussaad, directeur de la société Végétal Design, dont l’entreprise avait réalisé la pelouse du stade du 5-Juillet.
“Cette gazonnière servira pour répondre aux besoins de la société dans le cadre de ses projets de verdissement, mais aussi pour les terrains de football. Cela va nous permettre de gagner du temps et de l’argent pour équiper les pelouses d’une surface en gazon naturel grâce à la technique du plaquage qui consiste à cultiver le gazon naturel en gazonnière puis le livrer sous forme de rouleaux ou de pavés”, nous a-t-il déclaré, et d’ajouter : “Justement si on avait une gazonnière disponible, le problème du 5-Juillet ne devrait pas se poser, car on aurait pu faire une opération de plaquage d’une durée d’une semaine pour obtenir un terrain en parfait état.”
Justement, abordant l’état actuel de la surface du stade du 5-Juillet, le responsable de la société Végétal Design révèle que des facteurs ont grandement contribué à cette situation. “D’abord, je tiens à vous révéler que notre société n’est pas responsable de cette situation, car l’entretien de la pelouse relève du ressort du l’OCO. Nous avons été chargés uniquement de la pose d’une nouvelle pelouse. Ceci dit, l’absence d’un engrais spécifique a endommagé la surface. Et lorsqu’on sait que l’importation de cette matière exige beaucoup de temps, l’ancienne direction de l’OCO aurait pu parer à cette conjoncture si elle avait agi à l’avance. Ce n’est pas tout, dans la mesure où la pelouse du 5-Juillet devait connaître une deuxième opération d’implantation d’une graine d’été le mois de mai dernier pour permettre au gazon de tenir bon pendant les grandes chaleurs. Mais cela n’a pas pu se faire en raison de la fin tardive du championnat et de la Coupe d’Algérie”, révèle-t-il.
Pour Farid Boussaad, “comme le dernier match au 5-Juillet est intervenu le 9 juillet dernier, l’opération n’a pas pu se faire. Il fallait adopter la technique du placage, mais l’absence d’une gazonnière rendait l’opération impossible. La seule solution était de ressemer en plein mois d’août. Et cela nécessite beaucoup de temps pour obtenir un résultat probant. Autrement dit, on ne peut pas avoir un terrain magnifique dans un laps de temps assez court”. “Ajouté à cela, la surface est actuellement sollicitée pour les matches de la Coupe d’Afrique des clubs. Ce qui se répercute négativement sur le nouveau gazon”, poursuit Boussaad qui, du reste, précise que “la pelouse retrouvera toute sa splendeur d’ici le 20 octobre. Entre autres, nous allons faire un refeutrage et un regarnissage de la pelouse dans une période creuse où aucune compétition n’est prévue au complexe olympique”. Notre interlocuteur précise que “dans tous les pays du monde, toutes les pelouses sont soit ressemées soit plaquées à la fin d’un exercice footballistique”. “Mais le volet entretien est aussi primordial pour entretenir le gazon naturel. C’est pour vous dire que c’est une affaire de tous et de volonté de la part de toutes les instances”, conclut-il.

Nazim T.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER