Scroll To Top

A la une / Sports

Mahfoud Kerbadj, président de la LFP

“Ould Ali veut que je reste”

©Zehani/Liberté

Liberté : Contre toute attente, vous décidez de poursuivre votre mission à la tête de la LFP. Qu’est-ce qui a motivé votre décision ?
Mahfoud Kerbadj :
Ce n’est pas un revirement, ce sont la confiance et l’insistance que m’ont renouvelées les membres de l’AG qui m’ont obligé à revoir ma position. Je ne peux pas les décevoir, puisqu’ils m’ont prié de poursuivre ma mission. Toutefois, j’insiste toujours auprès des membres pour me laisser partir définitivement.  L’état général n’incite pas à rester au sein de la LFP.

Vous allez jusqu’au bout de votre mandat qui expire en 2019 ?
Ce n’est pas évident, je vais finir la saison ensuite, je verrai. Rien ne dit que d’ici à la fin de cet exercice je garderai mon poste à la tête de la LFP. Aujourd’hui, je n’ai pas voulu créer un climat malsain au sein de la famille du football, j’ai décidé contre mon gré de finir la saison.

Mais connaissant les relations tendues entre vous et le président de la FAF, cela risquerait de pourrir la situation...
Je n’ai aucun problème avec M. Zetchi, si je reste jusqu’au bout, beaucoup de choses devront changer à l’avenir pour le bien du football.
À commencer par la limitation des prérogatives de chaque structure, la FAF devra respecter nos engagements et ne pas interférer dans notre travail. La LFP doit aussi, de son côté, respecter les décisions de la FAF, de cette façon, le climat sera plus serein.

Vous faites allusion aux derniers changements opérés dans le calendrier par la FAF...  
Oui, d’ailleurs, je tenais à le dire devant les membres de l’assemblée générale. Les derniers changements opérés dans le calendrier de fin saison ont été décidés par la FAF et non par la LFP. De même que les changements de date de la Coupe d’Algérie, c’est pour ça que j’insiste sur le respect mutuel entre les deux structures.

Le MJS vous a sollicité pour rester à votre poste. Confirmez-vous cette information ?   
Il est vrai qu’à la veille de l’Agex, j’ai eu un entretien avec le ministre de la Jeunesse et des Sports, qui a souhaité que je poursuive ma mission à la tête de la LFP.

Propos recueillis par :  Rachid Abbad  


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER