Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Sports

USMH 1 - CSC 1

Premier point pour les Harrachis

Il aura fallu attendre la quatrième journée du championnat pour enfin voir l'USMH engranger son premier point de la saison à la suite d’un nul obtenu hier au stade du 20-Août. Ouvrons une parenthèse pour dire que l’USMH a été domiciliée aux Annassers en raison de la non-homologation de son stade fétiche de Lavigerie par la LFP qui a décelé plusieurs réserves non levées par la mairie de Mohammadia.
En effet, devant un public relativement nombreux, les Harrachis ont donc réussi à empocher le premier point face au CSC qui n'a pas démérité et a démontré qu'il reste un sérieux candidat pour jouer les premiers rôles.
Dans un match âprement disputé, les banlieusards ont pénétré sur la pelouse avec beaucoup de motivation et sont parvenus à trouver le chemin des filets de Rahmani par Mellal qui transforme un penalty bien botté (12').
Ce but oblige les Sanafir à sortir de leur tanière pour jouer l’attaque à outrance pour remettre les pendules à l’heure.
Ils vont réussir à égaliser à la 25e minute de jeu lorsque ce diable de Cissé est parvenu à niveler la marque à la grande stupéfaction des Harrachis. Nacer Bechouche qui a coaché l'équipe, ordonne à ses joueurs d'aller chercher le second but, en vain, jusqu'au coup de sifflet de l'arbitre. À la reprise de la seconde période, les Harrachis optent pour l’attaque, mais le manque de réalisme les a privés de reprendre l’avantage. De leur côté les Constantinois, bien organisés, ont failli à plusieurs reprises corser l'addition par Bezzaz. Ainsi, c’est sur ce score de parité très logique, que l’arbitre Aouina met fin aux débats dans un grand fair-play.
L'USMH qui n'arrive toujours pas à gagner, doit régler au plus vite la question de l'entraîneur pour ne pas s'enfoncer dans la crise. Fayçal Bensemra, le nouveau président a du pain sur la planche pour gérer cette délicate situation.


R. A.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER