Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Sports

plébiscité par les actionnaires et les supporters de la JSK

Sadmi : “Je suis un rassembleur au service de mon club de cœur”

© S. Leslous/Liberté

C’est sans surprise que l’ancien défenseur international et ex-capitaine d’équipe de la JS Kabylie, Hamid Sadmi, a été plébiscité, jeudi après-midi, par les actionnaires de la JSK réunis en AG extraordinaire, mais aussi par les supporters kabyles venus en grand nombre pour fêter, à coups de pétards, de fumigènes et de chants du terroir, le retour aux affaires du club de l’ancien président de la section football de la JSK comme pour espérer une ère nouvelle pour le prestigieux club du Djurdjura. Même si certains actionnaires étaient absents à ce conclave et se sont fait quand même représenter par des pairs sur procuration, cette AG tant attendue a ouvert ses travaux peu après 14h.
Des rumeurs avaient même couru quant à la présence de l’ancien président de la SSPA, Mohand-Chérif Hannachi, qui était absent lors de la fameuse réunion du 7 août dernier et qui conteste toujours sa destitution tout en gardant tout de même son statut d’actionnaire du club, mais ce dernier a encore brillé par son absence pour ce second conclave, préférant certainement se fier à la justice puisqu’il a déposé, rappelons-le, une plainte en référé reportée pour demain dimanche au tribunal de Tizi Ouzou suivie d’une autre plainte programmée pour le
4 octobre prochain au tribunal administratif de Tizi Ouzou.
Toujours est-il que les actionnaires présents au siège du club pour décider de l’avenir de la JSK ont tenu leur conclave à huis clos puisque même les nombreux journalistes présents n’avaient pas été autorisés à assister aux travaux. Après avoir constaté que le quorum des actionnaires était atteint, les membres du conseil d’administration ont alors passé en revue les perspectives de restructuration du club professionnel de la JSK et surtout de sa relance en matière de gestion et de financement. Et l’unanimité s’est alors faite autour de la candidature à la présidence de la SSPA de Hamid Sadmi qui a proposé, comme on le sait, un projet de partenariat avec un promoteur italien nommé Cavallo pour un investissement conséquent qui profiterait à tout le club kabyle, qu’il relève de sa section professionnelle de football ou d’autres sections du Club sportif amateur. Et ce fut vers 15h, que Malik Azlef, le porte-parole du club, avait informé, sur-le-champ, Hamid Sadmi sur le choix de sa candidature, et ce dernier rallia aussitôt le siège de la JSK sous les acclamations de nombreux supporters qui avaient accouru dès le début d’après-midi pour porter aux nues le nouveau président de la JSK. Accueilli avec des vivats, des applaudissements, des bouquets de fleurs et surtout des banderoles de bienvenue par les fans kabyles, Sadmi était visiblement ému par toutes ces marques de sympathie et surtout par cette intronisation à la tête de son club de toujours, la JSK. «Je ne trouve pas les mots pour remercier nos vaillants supporters pour un accueil aussi chaleureux mais aussi les actionnaires du club qui m’ont accordé leur confiance pour piloter un projet aussi important qui, j’espère, fera sortir la JSK de sa situation actuelle qui est peu reluisante», dira Sadmi qui précisera qu’«il faut bien convenir que le chantier de reconstruction du club est très grand, et en tant qu’homme rassembleur, je lance un appel urgent à toute la grande famille de la JSK pour unir tous ses efforts afin de donner une tout autre dimension professionnelle à un club qui nous est très cher».   
Il est à noter que Hamid Sadmi a été désigné  comme président d’un directoire composé de quatre actionnaires, dont Malik Azlef, Nassim Benabderahmane et Hanine Meftah, pour remettre progressivement sur les rails le club kabyle. Âgé de 56 ans, homme d’affaires et concessionnaire automobile bien connu en Kabylie, Hamid Sadmi s’est déclaré «bien armé pour mettre sur pied son projet de partenariat avec le promoteur italien Cavallo», tout en appelant «les supporters kabyles à respecter l’ancien président Hannachi et à ce dernier de laisser le club tranquille pour tourner la page et entrevoir l’avenir de la JSK avec optimisme et harmonie».


Mohamed HAOUCHINE    

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER