Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Sports

JSK

Sadmi ne veut pas entende parler d’un changement de staff technique

Il y avait beaucoup de déception et surtout de frustration dans les vestiaires kabyles après cette première défaite de la saison concédée au stade du 20-Août face au NAHD. De la tristesse pour avoir bradé leur invincibilité précoce en ce début de saison et surtout de la grosse frustration pour avoir laissé échapper les trois points de la victoire qui, pourtant, étaient aisément à leur portée. Et pour cause, il faut bien reconnaître que les Canaris auront réussi une bonne prestation d’ensemble, notamment en première mi-temps, et sont parvenus à contrarier tel qu’il se doit les Husseindéens qui, visiblement, ne s’attendaient guère à la hargne et surtout à la maîtrise collective de cette étonnante formation kabyle qu’ils avaient pourtant dominée, de la tête et des épaules, lors d’un match amical disputé le mois dernier lors de leur préparation estivale à Tunis (4-1). Après avoir inscrit un joli but amené par Yattou et superbement concrétisé par l’excellent Benaldjia, au sommet de son art (23’), la JSK eut le malheur de concéder, avant la pause, un penalty généreusement accordé aux locaux par l’arbitre international Abid Charef (35’) dont l’arbitrage fut largement décrié par les joueurs kabyles, et ce, avant de s’incliner sur une bourde monumentale du malchanceux Yattou qui a étrangement paniqué dans sa propre surface de réparation pour offrir un véritable caviar au défenseur nahdiste, Cherfaoui. Visiblement heureux d’une telle aubaine, l’ex-pivot du CRB n’avait plus qu’à exécuter l’infortuné gardien Boultif, auteur d’une belle prestation mais finalement victime de malchance durant ce match, lui qui avait réussi à détourner auparavant le penalty du buteur husseindéen Gasmi avant que la balle ne ricoche sur le montant droit pour permettre au NAHD de niveler miraculeusement la marque à la 35’. L’incorporation tant attendue du Camerounais Ekedi n’a finalement rien donné, puisque la “perle noire” tant attendue par les fans kabyles est passée complètement à côté de la plaque, car trop lourd et manquant terriblement de compétition. “Il ne faut certainement pas blâmer Ekedi pour son premier match officiel, car il a accumulé beaucoup de retard dans la préparation précompétitive et il faut bien lui accorder un certain temps d’adaptation”, dira après coup son coach Mourad Rahmouni qui partageait la frustration de tous ses joueurs. “C’est quand même rageant de perdre un match qui était largement à notre portée, mais il ne faut surtout pas accabler cette jeune équipe qui a prouvé qu’elle a de l’allant et du mordant mais qui affiche encore une certaine naïveté, et je reste persuadé que les choses vont s’améliorer au fil des matchs”, enchaînera Rahmouni, visiblement content de la bonne production de son attaquant Benaldjia qui fut distingué par la LFP comme “meilleur joueur” du match NAHD-JSK, et ce, en dépit de la défaite de son équipe. “C’est quand même un bon attaquant qui a emballé toute l’assistance et qui, avec un peu plus de travail à l’entraînement, est capable de se hisser parmi les meilleurs attaquants du championnat”, conclut Rahmouni. “Certes, je suis content de cette distinction, mais mon but n’a aucune saveur du fait que nous avons perdu stupidement un match qui était dans nos cordes”, dira de son côté le virevoltant attaquant kabyle alors que son nouveau président, Hamid Sadmi, ne semblait pas trop affecté par la défaite. “La JSK n’a pas démérité dans l’ensemble, car elle a affiché un bon fond de jeu et ne méritait certainement pas une telle défaite. Je pense qu’il faut encourager davantage cette équipe qui est en pleine reconstruction et surtout laisser tranquille le staff technique qui fait du bon boulot et auquel nous avons tenu à renouveler notre confiance pour le bien du club, du fait que je suis persuadé que nous allons redresser progressivement la situation”, dira Sadmi en tant qu’homme sage et surtout connaisseur en matière de football de haut niveau.


Mohamed HAOUCHINE


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER