Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Sports

À propos du dossier Ekedi

Sadmi : “On attend le OK de la LFP”

Le nouveau premier responsable de la formation kabyle de la JSK, Hamid Sadmi, a rassuré hier que le dossier de l’attaquant camerounais Steve Ekedi est en bonne voie. “En principe, tout est dans les normes pour que le joueur Ekedi soit qualifié pour jouer dès ce week-end. Nous avons déposé son dossier à la LFP et nous attendons la décision de cette dernière. Je peux rassurer que tout a été fait dans le cadre de la réglementation en ce qui concerne le permis de travail et le chèque de garantie concernant les joueurs étrangers. En principe, si tout va bien, la Ligue nous rendra la réponse aujourd’hui ou au plus tard demain (NDRL déclaration faite hier)”, indique à ce sujet Sadmi. Reste à savoir si le joueur sera disponible pour la rencontre de ce vendredi face au NAHD. Sur ce point, Sadmi préfère laisser le soin au staff technique de juger de son état de forme. “Ce n’est pas de mes prérogatives de prendre la décision de faire jouer Ekedi. C’est au staff technique en place de juger de son état de forme et de décider s’il est apte à jouer ou pas. Ce qui est sûr c’est que le joueur s’entraîne d’une manière régulière. Je lui ai parlé récemment et il m’a dit qu’il ne manque de rien, tout ce qui est technique c’est à l’entraîneur en place de décider”, précise notre interlocuteur.
À noter que l’attaquant camerounais n’a repris les entraînements avec l’équipe que la semaine dernière après une longue absence due à la non-obtention de son visa d’entrée au pays. Ekedi avait pourtant participé avec ses coéquipiers au stage de préparation d’intersaison en Tunisie. Pour ce qui est des affaires du club, le nouveau patron de la JSK fait savoir qu’il fait de son mieux pour régler tous les problèmes, non seulement les affaires liées directement à l’équipe mais aussi celles du club. “On ne peut pas tout régler du jour au lendemain, il y a certains problèmes qui nécessitent un peu plus de temps, c’est de mon obligation de prendre soin aussi de l’équipe, car il faut également assurer le bon fonctionnement de cette dernière qui est la première vitrine du club. Je pars du principe de la stabilité, il faut en premier lieu assurer le bon fonctionnement des choses, je ne suis pas quelqu’un qui s’immisce dans le travail des autres, chacun à sa tâche, je ne suis d’ailleurs pas trop collé à l’équipe et aux joueurs, j’assure ma fonction de gestionnaire et je m’occupe d’autre chose. Pour ce qui est de l’équipe, je fais entièrement confiance à Doudène qui est le manager et son staff. Pour le reste, je réponds toujours présent si on a besoin de moi”, dira l’ex-arrière droit de la Jumbo-JET, et d’ajouter : “Le chantier est grand, on fait de notre mieux pour arranger la situation à la JSK. En attendant le partenaire italien, je suis en train de voir partout pour trouver de nouvelles sources d’argent, le contact est permanent avec certaines sociétés pour les avoir comme sponsor à l’avenir. Maintenant que j’ai réglé ma situation administrative en tant que responsable du club, il est de mon devoir de m’atteler à régler les problèmes.”


Ahmed Ifticen


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER