Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Sport / Sports

Mahfoud Kerbadj, président de la LFP, à liberté

“Seuls les présidents de club peuvent réclamer mon départ !”

© Zehani/Liberté

-  “Les délais des transferts ne seront pas prolongés car la FIFA les a refusés”
-  “Le calendrier de la L1 ne sera pas refait”
-  “Je regrette les libérations tardives des joueurs par la CRL”

Liberté : Tout d’abord, M. Mahfoud Kerbadj, la période des transferts en Algérie a pris fin le 31 juillet. Est-ce vrai qu’elle pourrait être prolongée d’une semaine ?
Mahfoud Kerbadj : Les périodes des transferts en Algérie, que cela soit pour l’été ou l’hiver, ont été arrêtées début juillet en commun accord entre la LFP et la FAF, dans le cadre des dispositions réglementaires pour la saison 2017-2018, rendues publiques sur le site de la ligue. Elles sont donc connues de tous les clubs des Ligues 1 et 2. Comme vous dites, la période estivale des transferts en Algérie a pris fin le 31 juillet. Il n’y aura donc pas de prolongation à ce sujet, puisque les équipes ont eu tout le temps nécessaire pour s’y conformer. C’est une décision irrévocable. Il faudra donc attendre la prochaine période des transferts au mois de décembre prochain pour rouvrir le mouvement des joueurs. De toutes les façons, nous ne pouvons pas faire ce que nous voulons à ce propos, puisque nous sommes régis par les directives de la FIFA qui fixe la période des transferts en fonction des demandes des pays. Pour l’Algérie, cela a toujours été du 1er juin au 31 juillet. Pour cette année, nous avons effectivement demandé à la FIFA de prolonger ce délai au 31 août, afin de l’harmoniser avec le reste du monde, mais la FIFA a refusé car nous avons formulé la demande en retard. Pour l’année prochaine, nous allons renouveler la demande et je pense qu’elle sera acceptée.
 
On a parlé aussi d’un probable changement du calendrier de la Ligue 1…
Vous me donnez là une bonne occasion d’éclaircir les choses à ce sujet : le calendrier de la Ligue 1 a été arrêté le 13 juillet dernier à l’occasion de la réunion avec les présidents de club. Nous avons présenté deux variantes, et c’est le président de l’US Biskra, Saou, d’ailleurs qui avait choisi la mouture adoptée. Les clubs étaient donc présents à ce tirage. Ils l’ont accepté. Pas question donc de le changer. Maintenant, dans son dernier communiqué me visant, la FAF parle d’une demande des clubs pour changer le calendrier à l’occasion d’une rencontre Zetchi-clubs de Ligue 1 et Ligue 2. Pourquoi alors ces clubs ne l’ont pas fait le 13 juillet ? C’est insensé. Zetchi aurait dû tout simplement, lors de cette réunion et dans son communiqué du reste, répondre que le calendrier est du ressort de la LFP, et ne pas alimenter la polémique à des fins inavouées. Cela ne le concerne pas, personne n’a le droit de s’immiscer dans les prérogatives de la LFP.

M. Kerbadj, en raison de décisions tardives de la Chambre de résolution des litiges de la FAF (CRL), certains joueurs libérés se retrouvent désormais, après le 31 juillet, sans club preneur, donc chômeurs à l’image de Khenniche, Khedaïria et Rial. Y aura-t-il une dérogation pour eux ?
D’abord, je regrette que la CRL ait pris des décisions aussi tardivement, parfois le jour de la fin du mercato. C’est aberrant. Maintenant, les dispositions réglementaires ne prévoient pas de dérogation, il faudra donc patienter jusqu'à la fin de la phase aller. Cependant, pour les joueurs internationaux en situation de chômage, ils peuvent signer dans le club de leur choix.

Revenons maintenant, si vous voulez, au dernier communiqué de la FAF qui vous a visé personnellement. Quelle lecture faites-vous des accusations de la FAF ?
Tout d’abord, le fait de rendre public un communiqué aussi long sur des histoires d’absences à des réunions initiées par la FAF me semble disproportionné et renseigne sur le manque d’expérience de son auteur. Ce communiqué vient à mon avis en réponse à un communiqué de la LFP publié le 25 juillet dernier dans lequel nous disions exactement ceci : “Le président de la Ligue de football professionnel, M. Mahfoud Kerbadj, a affirmé lundi soir qu’il n’a pas été convié à la réunion qui s’est tenue lundi 24 juillet entre le président de la FAF et les présidents de club. Le président de la LFP est consterné par le contenu du communiqué de la FAF qui indique que le président de la FAF a regretté l’absence du président de la LFP qui a été invité à prendre part à ce conclave en sa qualité d’acteur majeur du football national. Le président de la LFP a ajouté que sa ligue n’a été destinataire d’aucune invitation à cette réunion ni au président de la LFP ni à la Ligue.” Vous pouvez consulter le site de la LFP pour le vérifier. Dans son communiqué, la FAF dit exactement la même chose. “La FAF n’a à aucun moment indiqué qu’une invitation lui a été adressée, mais sa présence à la réunion relève de l’évidence, vu que ces clubs dépendent directement de la LFP qu’il préside”, lit-on dans le communiqué. Donc je n’ai pas menti. Maintenant, je voudrais apporter une précision à cette réunion. Le 13 juillet, j’ai tenu une réunion avec les présidents de club, ces derniers m’ont demandé d’organiser une réunion avec le président de la FAF. Mais au moment où je m’apprêtais justement à le faire, je lis dans la presse que la FAF a annoncé une réunion avec les clubs pour le 24 juillet. Pis encore, la veille de cette rencontre, je dîne avec Zetchi et il ne me parle pas de cette réunion. J’ai estimé donc qu’il n’avait pas besoin de ma présence, alors que je suis le premier représentant des clubs. C’est peut-être pour lui une évidence que je sois présent sans être invité, mais moi je fais attention aux marques de politesse et de protocole. C’est important. Pour le reste, la LFP n’a jamais dit que Kerbadj n’a pas été invité aux réunions du bureau fédéral et de la Cnas, tout cela c’est de la fabulation de la FAF visant justement à pourrir le climat entre les deux instances et surtout pour me discréditer. En vain.

Mais vous vous êtes bien absenté aux réunions du BF et avec la Cnas…
Il faut savoir que Kerbadj est un élu, un bénévole, je suis aussi un commis de l’État qui a une tutelle. J’ai des obligations, donc je ne peux pas être présent à toutes les réunions, mais chaque fois que je m’absente, je prends le soin d’envoyer un représentant de la LFP, en l’occurrence Guellil. Maintenant pour ce qui est de la réunion avec la Cnas, effectivement la veille de la réunion, j’avais donné mon accord pour être présent. Mais le matin de la réunion, je reçois un appel de ma tutelle (Kerbadj est directeur de l’imprimerie officielle) pour une réunion. Je me dois de m’exécuter. Cependant, j’ai mandaté encore une fois Guellil pour représenter la LFP, ce qui a été fait. À l’issue de la première réunion, les deux parties ont convenu de l’installation d’une commission mixte de suivi composée, côté FAF, de Mecherara, Mohamed Saâd, Guellil, et un juriste. Le jour de la seconde réunion, Guellil s’est retrouvé tout seul au siège de la Cnas, en l’absence de Mecherara et de Mohamed Saâd. J’ai alors demandé à Guellil de partir, ce que la FAF ne dit pas dans son communiqué. Elle aurait dû donc parler des absences de Mecherara et de Mohamed Saâd au lieu de ne parler que des absences de Kerbadj. Tout cela pour dire que nous n’avons de leçons à recevoir de personne. La question a pris des proportions ridicules et nous avons certainement plus important à faire que de faire attention à la présence de tel ou tel dirigeant, des bénévoles de surcroît, nous ne sommes pas à la crèche…

Dans son communiqué, la FAF réitère sa disponibilité à travailler en étroite collaboration avec la Ligue du football professionnel. Qu’en pensez-vous ?
Moi je dis à la bonne heure et tant mieux ! Je n’ai de problème avec personne, ni avec Zetchi ni avec X ou Y, mais j’exige du respect. J’accepte qu’on critique mon travail, c’est le droit de la FAF, mais dire que Kerbadj était invité à une réunion, me faire passer pour un menteur et reconnaître après que je n’ai pas été invité, cela ne fait pas sérieux du tout pour une fédération de football. J’exige un minimum de respect et de considération.

Vous serez donc présent si vous êtes sollicité à une réunion à la FAF…
Bien sûr ! Pourquoi n’irai-je pas ?

M. Kerbadj, d’aucuns estiment que Zetchi préfère en vérité votre départ de la LFP.  Qu’en pensez-vous ?
Moi, je n’ai de comptes à rendre à personne mis à part ma base. Je ne suis pas un employé chez Zetchi. Je suis élu par l’assemblée générale de la LFP qui m’a réitéré sa confiance récemment. Si la LFP agit sur délégation de la FAF, cela ne veut pas dire que le président de la FAF a droit de vie sur le président de la LFP. Les présidents de club m’ont témoigné leur confiance. Si demain ils me la retirent, je m’en irai sans aucun problème, j’avais d’ailleurs démissionné juste après l’élection de Zetchi pour le mettre à l’aise et surtout après avoir compris qu’il souhaitait un changement à la ligue, mais les clubs et surtout le MJS ont insisté pour que je reste. Je pense que les choses sont claires pour tout le monde.


S. L.



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER
Commentaires
3 réactions
ALI MEDFA3 le 02/08/2017 à 16h46

Vous avez raté la saison précédente avec les trêves qui arrangeaient vos amis,le RC Relizane vous l'avez anéanti et pour les memes raisons d'autres clubs n'ont pas été inquiétés,la FAF a payé les dettes pour d'autres.Vous avez déclaré une fois lorsqu'une équipe aura 3 huit clos elle finira la saison sans public , une équipe a eu plus de 3 huit clos ,Rien du tout ,au contraire ils sont devenus plus agressifs qu'avant.

ALI MEDFA3 le 02/08/2017 à 18h02

Le respect de"LA NATION" nous oblige a passer outre les différents avec les gens la FAF est une institution Algérienne ,et pas DAR KHALI MOH respectez le peuple, Vous avez préféré le MARIOT Hotel pour prendre votre congé au lieu et place de la réunion du BF, commis de l'état dites-vous ?? c'est scandaleux !!Quel exemple donnez vous à la jeunesse Algérienne ?? Le profit , les clans , l'animosité et les scandales à travers la presse, honte à vous !!

boutaleb le 03/08/2017 à 0h58

M. zetchi, le nouveau pdt de la FAF s'est entouré de gens revenchards vis-à-vis de l'équipe sortante de M.raouraoua.Ils le font alors plonger dans des situations de règlement de compte subjectivistes qui n'honorent ni ne règlent les problèmes véritables du football national et de ses acteurs, toutes parties prenantes confondues. L'épisode dégeulasse de mise à l'écart de la légende M. belloumi à l'occasion de la réunion d'une commission de la CAF à Casablanca, a montré le visage hideux de la nouv

Commentaires
3 réactions