Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Sport / Sports

Le MCO sans six titulaires à Tizi Ouzou

Trois espoirs pour garder l’espoir


En appel cet après-midi à Tizi Ouzou où il défiera la JS Kabylie, le Mouloudia d’Oran sera handicapé par l’absence de pas moins de six titulaires.
Pour diverses raisons, entre blessure et suspension, le défenseur latéral droit, Réda Helaïmia, l’arrière central, Abderrahmane Mohammedi, les milieux de terrain, Hamza Heriet, Sabri Gharbi et Sid-Ahmed Aouedj, en plus du gardien de but, Maâzouzi, manqueront ce classique de l’élite nationale.
Pour compenser numériquement autant de forfaits et composer sa liste des dix-huit, le staff technique mouloudéen a dû puiser dans l’anti-chambre de l’équipe professionnelle qu’est cette formation des U21.

Ainsi, Hammadi, Baouche et Berrezzoug étaient du voyage à Tizi Ouzou, hier, pour ce choc que le Mouloudia d’Oran ne devra perdre sous aucun prétexte, sous peine d’hypothéquer encore ses chances de maintien en Ligue 1.
Les coéquipiers du troisième gardien, Della Krachaï, qui aura à suppléer le titulaire Oussama Litim en cas de mauvais scenario, misent d’ailleurs sur un coup d’éclat sur l’herbe du 1er-Novembre pour garder leur destin parmi l’élite entre leurs mains et ne pas avoir à dépendre des résultats des autres clubs de la zone rouge et subir la loi des coulisses en cette fin de saison de toutes les incertitudes.
Le choix de l’EPTV, détenteur des droits de diffusion télévisuelle, de ne pas retransmettre cette indémodable affiche JSK-MCO, a, par ailleurs, soulevé le courroux d’une bonne partie du public oranais.
“Ce n’est pas normal qu’une telle rencontre, un classique du championnat algérien, ne soit pas retransmis en direct à la télévision. L’enjeu de ce match ainsi que l’affluence du public qui devrait prendre d’assaut les tribunes et les gradins du stade du 1er-Novembre paraissent, pourtant, être de solides arguments pour ne pas priver les passionnés de football d’un tel spectacle prometteur”, pestait, à ce sujet, un de ceux qui ne pouvaient effectuer le déplacement à Tizi Ouzou, hier, pour y accompagner l’équipe oranaise, et qui ne pourra, aujourd’hui, suivre le match sur le petit écran.
 

Rachid BELARBI



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER