Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Sports

Ligue 1 (4e journée) : NAHD 2 - JSK 1

Yettou offre la victoire au Nasria

© Liberté

La JS Kabylie est complètement passée à côté de son sujet lors de son déplacement au stade du 20-Août où elle a enregistré sa première défaite de la saison face au NA Hussein-Dey, lequel, pour sa part, a signé sa première victoire de la saison.
Pourtant, les Canaris ont bien entamé la partie, mettant en difficulté les défenseurs adverses en quadrillant de fort belle manière le terrain. D’ailleurs, les hommes du duo Rahmouni-Moussouni se sont procuré de belles opportunités de scorer, mais à chaque fois il y avait quelque chose qui les privait de prendre l’avantage. Mais ce n’était que partie remise puisque les gars du Djurdjura ont ouvert le score par l’intermédiaire de Benaldjia à la 24e minute suite à une offensive amorcée par Redouani. Le défenseur a trouvé sur le côté Yettou, qui a remis dans la surface pour Benaldjia, qui a mis son pied en opposition pour catapulter le cuir au fond des filets. Ce but n’a pas eu raison du moral des Nahdistes qui sont allés presser la défense kabyle dans la perspective de revenir dans le match. Les Sang et Or ont bénéficié d’un penalty, transformé par le buteur-maison, Ahmed Gasmi, dix minutes plus tard (36’), même si Boultif était proche de détourner le ballon. Cette égalisation a quelque peu calmé les ardeurs des deux équipes et les offensives se feront rares de part et d’autre même si les joueurs de la JSK ont exercé un pressing qui ne s'avérera pas payant et cela par manque d'adresse dans le dernier geste. Lors du dernier quart d’heure, la bataille fera rage pour la conquête de la zone intermédiaire. Les Canaris ont tenté de réagir, notamment par l’intermédiaire de Benaldjia, le joueur le plus en vue dans le camp de l’équipe kabyle. Mais malgré toutes ses tentatives, son équipe, la JSK, n’a pas profité des occasions qu’elle s’est procurées pour rejoindre les vestiaires sur un score de parité après une première période légèrement dominée par la formation kabyle. Après la pause, les hommes de Rahmouni ont maintenu la pression malgré les changements opérés par l’entraîneur du NAHD, Neghiz. D’ailleurs, la première grosse opportunité est à mettre à l’actif du meilleur joueur kabyle sur le terrain, Billel Benaldjia. En dépit de son bon positionnement, l’attaquant des Canaris a lamentablement raté son face-à-face avec Boussouf (47’). Quelques minutes plus tard, le même joueur a buté sur le poteau en exécutant un coup franc à l’entrée de la surface de réparation. Boussouf a eu chaud, alors que le ballon prenait la direction des buts (56’). À l’heure de jeu, l’avant-centre camerounais de la JSK, Ekedi, a signé son entrée dans le championnat algérien après quatre journées d’attente. L’attaquant a pris la place de Djabout, qui était loin de son niveau habituel (63’).  Alors que l’on s’attendait à un but de la JSK, qui dominait les débats, c’est contre le cours du jeu, que les Nahdistes ont repris l’avantage grâce à un cadeau de Yettou au défenseur Cherfaoui. En effet, sur une attaque anodine, le Kabyle a très mal dégagé la balle qui a atterri dans les pieds de Cherfaoui.
Ce dernier ne s’est pas fait prier pour la mettre au fond des filets (73’). Ce but a donné des ailes aux locaux qui ont failli inscrire une troisième réalisation, mais le tir de Chouiter a été stoppé in extremis de la tête par Boukhanchouche (82’). Il faut dire que la défense kabyle a perdu son équilibre depuis ce but de Cherfaoui au point d’effectuer des dégagements approximatifs mettant le gardien de but Boultif dans des situations dangereuses. Malgré le pressing des joueurs de la JSK, le score en restera là jusqu’au coup de sifflet final de l’arbitre Abid-Charef qui a expulsé Ardji dans le temps additionnel suite à une simulation dans la surface de réparation. Le NAHD peut jubiler suite à sa première victoire, alors que la JSK n’a qu’à s’en prendre à elle-même en offrant des cadeaux à l’adversaire.


Malik A.   

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER