Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Sport / Sports

La FIFA tranche en faveur du club

Youcef Atal rapporte 120 000 euros à la JSK

© D.R

La  requête  de  la  JSK, déposée  au  niveau  de  la  FIFA  en  automne dernier, a fini par aboutir. Explications. 

Ayant réclamé auprès de la FFA les indemnités de solidarité pour le joueur Youcef Atal, transféré en été 2017 par le Paradou AC au KV Courtrai puis en 2018 à l’OG Nice, la JS Kabylie a eu gain de cause. En effet, selon une source sûre, l'international algérien qui a porté le maillot jaune et vert de 2008 à 2014 a rapporté au club kabyle la somme globale de 120 000 euros. Ce sont les deux clubs Nice et Courtrai qui payeront la note.

Prêté en été 2017 par le Paradou AC pour une année au KV Courtrai, le club belge a fini par lever l’option d’achat du latéral droit des Verts, fixée à 700 000 euros, avant de le revendre aussitôt à l’OG Nice pour 3,5 millions.

Et comme le PAC avait inclus dans le contrat de vente une clause consistant à récupérer une commission de 50% (droits d’image) en cas de revente de Atal, le club du Paradou a donc bénéficié de beaucoup plus que 700 000 euros. La JSK pourrait également bénéficier d’une autre indemnité de solidarité dans le cas où Atal serait transféré vers un autre club.

Elle sera sans doute plus conséquente dès lors où la valeur sur le marché de Atal est désormais de pas moins de 20 millions d’euros, selon la plateforme allemande Transfermarkt.

Ce n’est d’ailleurs pas le seul club qui peut bénéficier de ces indemnités de solidarité, l’USMA et le CRB peuvent aussi les réclamer auprès de la FIFA, mais la JSK gardera la plus grosse part, puisqu’il y a évolué pendant quatre ans. À rappeler que c'est d'abord le CR Belouizdad qui a repéré Youcef Atal à l'âge de 10 ans où il a joué durant deux saisons de 2006 à 2008 avant de rejoindre la JS Kabylie.

En 2011, il rejoint l’USMA mais il reviendra vite à la JSK en 2012 avant de signer 2014 au PAC. La FIFA a mis en place un dispositif pour faire bénéficier les clubs formateurs en cas de transfert professionnel à l'étranger de l'un de leurs joueurs, nommé indemnités de solidarité, qui s'applique quand un joueur professionnel, sans limite d'âge, est transféré d'un pays à un autre.

Les clubs impliqués dans la formation touchent 0,25% du montant du transfert par année de formation entre 12 et 15 ans, et 0,5% de 16 à 23 ans. Les clubs pros ont 30 jours, à compter de la signature du contrat, pour rétribuer les clubs formateurs, qui ont eu 18 mois pour demander leur indemnisation. En cas de litige, la FIFA peut être saisie. 
 

SAMIR LAMARI


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER