Tizi-Ouzou : 14 militaires tués dans un attentat terroriste à Iboudraren Naufrage d'un ferry en Corée du Sud : dix nouveaux corps retrouvés (garde-côte)Un journaliste pakistanais blessé dans un attentat à KarachiÉgypte: deux policiers tués dans une attaquePlus de 280 réfugiés transférés vers des camps dans le Nord-est du KenyaPour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
Supplément Économique Mercredi, 05 Septembre 2012 09:50 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

Elles ont sept ans d’existence

Les écoles privées toujours attrayantes

Par : Said SMATI

Selon des parents, les conditions de scolarité font la différence

L’expérience des écoles privées en Algérie est relativement récente, mais le démarrage n’a pas été mauvais. Certes, depuis l’alignement des programmes, certains parents qui avaient opté pour l’école privée, rejoignent l’école publique.
N’empêche que les écoles privées n'ont pas perdu l'une des principales raisons de leur attrait.  Beaucoup de parents continuent à envoyer leurs enfants dans ces établissements privés pour les avantages qu’ils leur offrent : nombre d’élèves réduit dans les classes, encadrement pointilleux, demi-pensionnat, transport, même si toutes ces commodités ont un prix et pas toujours à la portée de toutes les bourses. “Pour moi l’école privée peut aider à améliorer le niveau scolaire des enfants étant donné que le nombre d’élèves est limité”, explique un parent d’élève d’une école privée de Dar-El-Beida. Il ajoute qu’un “responsable d’une école privée peut choisir ses enseignants en fonction de leur compétence”. Pour Sabrine, mère d’un garçon de la même école, “les conditions d’enseignement ne sont pas les mêmes, les écoles privées offrent plus de commodités, il y a moins d’élèves et plus d’exigences de la part des parents qui payent cher la scolarisation de leurs enfants”.  La deuxième raison qui la pousse à opter pour une école privée est le fait que dans cette école, “je suis tranquille. L'enfant est à la cantine et je suis sûre qu'il est en sécurité et qu'il a pris un repas équilibré”, ajoute cette mère.                                                                                                
Selon Abdelkrim qui a enseigné de longues années dans le privé, la matière éducative reçue par les inscrits dans les établissements privés est la même que celle de leurs camarades du secteur public. Pour lui, la principale différence, c’est les conditions de travail mises à la disposition des élèves. En effet, l’enseignant en charge d’une classe d’environ 15 élèves, parvient à mieux maîtriser et s’occuper de chaque cas à part. D’ailleurs, beaucoup de parents sont séduits par cet aspect, ce qui est impossible dans le secteur étatique. Outre ce suivi particulier, les écoles privées ont une autre valeur ajoutée, à savoir, les matières optionnelles.                                                                                                                                                      Pour des bourses aux ressources limitées, l’école publique présente l’avantage de revenir à un coup relativement bas. Mais l’anarchie qui caractérise l’année scolaire dans certains établissements publics, chaque année, a poussé un grand nombre de parents, n’ayant pourtant pas de confortables revenus, à recourir aux établissements d’enseignement privé.
Cette cherté n’a pas empêché ces parents d’y inscrire leurs enfants, car selon eux, “le niveau d’enseignement et d’apprentissage dans ces établissements privés est nettement supérieur à celui des établissements publics, qui souffrent notamment de la surcharge des classes”. Certains parents font un effort considérable pour pouvoir payer l’enseignement de leurs enfants dans des conditions qu’ils jugent nécessaires. En moyenne, la scolarisation d’un enfant au primaire coûte entre
10 000 et 12 000 DA le mois, 14 000 à 16 000 DA pour le collège et environ 20 000 DA pour le lycée.
Compte-tenu de ses chiffres, la plupart des citoyens considèrent que les écoles privées sont destinées à accueillir les enfants dont les parents ont un bon revenu. “Les écoles privées sont bien, mais elles sont surtout réservées aux riches. Nos enfants, eux, ne peuvent aller que dans le secteur public”, commente  un ouvrier, père de trois enfants.

 

S. S.

 

Ajouter un Commentaire

Charte d'utilisation de
www.liberte-algerie.com

- L’espace des commentaires sur liberte-algerie.com est ouvert à toute personne s’engageant à respecter les présentes conditions générales d'utilisation par l’Internaute

- L’internaute est prié de prendre connaissance le plus régulièrement possible des conditions Générales d'utilisation du site. Il faut savoir que liberte-algerie.com est libre de les modifier à tout moment sans notification préalable afin de les adapter aux évolutions du site et des lois et règlements en vigueur.

- La citation de la marque liberte-algerie.com sur un site Internet tiers ne signifie pas que liberte-algerie.com assume une quelconque garantie et responsabilité quant au contenu du site Internet tiers ou de l'usage qui peut en être fait.

- Tout internaute peut réagir sur le contenu du site

- Les informations fournies à liberte-algerie.com par un Utilisateur lors l’envoi de son commentaire sont communiquées sous la seule responsabilité de cet Utilisateur.

- En envoyant ses commentaires à liberte-algerie.com, l’utilisateur :

- déclare être autorisé à envoyer ses commentaires ;

- autorise liberte-algerie.com à reproduire et représenter, intégralement ou partiellement et à adapter les commentaires sur les services de communication électroniques édités par liberte-algerie.com dans le monde entier.

- liberte-algerie.com a le droit de retirer ou d’interdire l’accès à tout Commentaire contrevenant ou risquant de contrevenir aux lois et règlements en vigueur ou qui ne serait pas conforme aux règles éditoriales du site.

- L'utilisateur est seul responsable de toute utilisation personnelle du contenu ou des commentaires publiés sur le Site.

- liberte-algerie.com n'exerce aucun contrôle quant au contenu des sites Internet tiers. L'existence d'un lien hypertexte entre le site et un site internet tiers ne signifie pas que liberte-algerie.com assume une quelconque garantie et responsabilité quant au contenu du site Internet tiers ou de l'usage qui peut en être fait.

- Dans l'hypothèse où l’utilisateur est une personne physique mineure, il déclare et reconnait avoir recueilli l'autorisation auprès de ses parents ou du (ou des) titulaire(s) de l'autorité parentale le concernant pour utiliser le site. Le (ou les) titulaire(s) de l'autorité parentale a (ont) accepté d'être garant(s) du respect de l'ensemble des dispositions de la charte.

- Les propos incitants à la haine raciale ou religieuse, les appels à la violence, l’utilisation de termes régionalistes, et tout message litigieux ne sont pas acceptés par liberte-algerie.com.

- Veuillez éviter l’excès de propos de type belliciste, morbide ou guerroyeur.

- Les commentaires où on y constate de l’agressivité, de la vulgarité ou de la violence excessive dans le ton, ne sont pas autorisées à être publiés sur le site. Egalement les insultes personnelles entre participants.

- Pas de pornographie, pédophilie, obscénités et grossièretés.

- La répétition de messages identiques ou très voisins n’est pas autorisée

- Tout lien dirigeant vers un site raciste, islamophobe, ou que la rédaction jugera non conforme, sera effacé.
- Les spéculations ou révélations à propos de l'identité de tel ou tel participant ne sont pas tolérées.

- Les tentatives d'usurpation d'un pseudonyme déjà employé ne sont pas tolérées.

- Les messages personnels échangés entre participants ou postés sur d’autres sites ne doivent pas être diffusés sur le site.

- L’usage normal pour publier les commentaires requiert un seul pseudonyme.
- Veuillez poster vos sujets dans les rubriques appropriées du site

- En cas de malentendu persistant avec le médiateur, vous êtes prié de le contacter par email (l’adresse : journal.liberte.dz@gmail.com)

DIlem
DILEM DU 20 AVRIL 2014
Galerie Agrandir

LE SCRUTIN EN IMAGES

CONTRECHAMP
video

Galerie photos
Vote à Nedroma (Tlemcen)
Vote à Nedroma (Tlemcen)
Galerie Agrandir
LIBAN
Bannière
Bannière
Bannière
LIBERTE MOBILE
Bannière

Élection Présidentielle

Voir toute La rubrique

Dernières infos