Le taux national de participation à l'élection présidentielle est de 51,70% (T.Belaiz, ministre de l'intérieur et des collectivités locales)Les résultats de l'élection présidentielle seront annoncés vendredi par le ministre de l'intérieur et des collectivités localesPour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
Supplément Sports Lundi, 26 Septembre 2011 10:48 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

CR BELOUIZDAD

Les ambitions du groupe Dahli

Par : Mohamed B.

Le Chabab de Belouizdad va-t-il emboîter le pas à l’USM Alger, le premier club a rentrer de plain-pied dans le professionnalisme, grâce à l’apport et une totale implication de son propriétaire, depuis une année, à savoir l’ETRHB ? Ce qui semblait impossible depuis quelque temps au CRB ne l’est plus aujourd’hui.
Le club phare de Laâquiba n’est pas très loin d’une association avec un investisseur d’envergure, en mesure de le sauver du marasme dans lequel il se trouve et lui garantir une certaine stabilité sur le double plan gestionnaire et financier. L’éventuelle arrivée du groupe Dahli à la SSPA/CRB pourrait être la solution, la seule dans la situation actuelle de cette société dont les actionnaires ont montré leurs limites, incapables même d’assurer les mensualités des joueurs.
Vu l’envergure du groupe en question spécialisé dans l’hôtellerie, les loisirs et l’immobilier qui a atteint un chiffre d’affaires de 40 millions de dollars à la fin de l’année 2010, cela pourrait être la solution aux ambitions du groupe avec le club belouizdadi, si le projet venait à être concrétisé, même si en matière de chiffres rien n’a encore filtré sur le montant qu’il compte engager. “Le groupe vise à faire du CRB un grand club, avec un travail et un programme à long terme qui va jusqu'à la construction d’un stade et tout ce qui va avec comme le centre de formation”, a déclaré dernièrement son représentant Hassan Bachir Chérif.
En effet, si les discussions entre le CRB et le groupe Dahli sont médiatisées en ce début de saison seulement, il n’en demeure pas moins que le projet a été mis en veilleuse depuis déjà plusieurs mois. Avant son départ vers la LFP, Mahfoud Kerbadj lui a donné son coup de starter, en prenant attache avec le patron du groupe Abdelouahab Rahim et lui faire la proposition d’intégrer le conseil d’administration du CRB. Ouvrons une parenthèse pour dire que l’ex-président des Rouge et Blanc a pris contact à cette époque avec plusieurs entreprises étrangères, également dans le même objectif : dénicher un investisseur de calibre pour le CRB.
C’est ainsi que des approches ont eu lieu notamment avec le géant russe du gaz, Gazprom en l’occurrence. La direction du Chabab avait présenté un dossier de partenariat. Toujours pas de suite, le dossier est encore à l’étude, nous dit-on. Le groupe Dahli se montre lui intéressé par le marché belouizdadi et accepte de discuter avec ses responsables. Le départ de Kerbadj ne change rien à la donne et ne dissuade surtout pas le groupe à étudier soigneusement ce projet d’associer son image de marque à celle d’un club aussi prestigieux. Il s’agit d’un nouveau créneau pour le groupe et c’est ce qui explique le fait que ses patrons veulent prendre toutes les précautions avant de rentrer dans le projet.
Au départ, il faut dire que les négociations sont parties sur le principe que le groupe soit actionnaire et bénéficiera seulement de parts au sein de la SSPA. Mais Dahli s’est montré beaucoup plus ambitieux, puisqu’il veut reprendre carrément le CRB, “devenir propriétaire à 100%. C’est la condition sine qua non” avait précisé son représentant.
Mais en même temps, il ne compte pas se lancer tête baissée, sans prendre la peine de connaître la réalité du terrain au CRB. Il pose alors d’autres conditions liées en premier lieu à la situation financière et aux créances du club. “Nous avons posé certaines conditions. La première c’est un audit financier, très précis et très rigoureux. Nous avons aussi demandé des garanties de l’État algérien, concernant tout ce qui est prévu pour l’accompagnement des clubs dans le professionnalisme. Nous allons prendre tous ces paramètres, les étudier et si éventuellement nous venons, nous allons poser la condition d’être les propriétaires du club, éviter toute forme de problèmes. Il faut que toutes ces conditions soient réunies, quitte à prendre le temps qu’il faut” avait souligné encore Hassan Bachir Chérif.
Ceci pour dire qu’entre le CRB et le groupe Dahli rien n’est encore conclu. Mais il semble aussi que les Belouizdadis ne font pas beaucoup d’efforts dans le but de concrétiser le projet.

 

Ce contenu a été verrouillé. Vous ne pouvez plus poster de commentaire.

DIlem
DILEM DU 17 AVRIL 2014
Galerie Agrandir

LE SCRUTIN EN IMAGES

video

CONTRECHAMP
Galerie photos
Vote à Nedroma (Tlemcen)
Vote à Nedroma (Tlemcen)
Galerie Agrandir
LIBAN
Bannière
Bannière
Bannière
LIBERTE MOBILE
Bannière

Élection Présidentielle

Voir toute La rubrique

Dernières infos