Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualités

#LibertéVENDREDI

Alcomsat-1 : La réalisation du rêve spatial de l’Algérie

©D.R.

Un transfert de savoir-faire acquis par les ingénieurs de l’Agence Spatiale Algérienne (ASAL) suite aux partenariats internationaux le long d’une décennie.

Suite aux cinq satellites lancés les années précédentes, le 10 décembre 2017 à 17h 40mn, heure algérienne, correspondant au 11 décembre 2017 à 00h 40mn, heure de Pékin, a eu lieu le lancement du 6ème satellite algérien, premier satellite de télécommunication Algérien Alcomsat-1, avec succès par l’Agence Spatiale Algérienne (ASAL) depuis la station chinoise Xichang située dans la province du Sichuan au sud ouest de Pékin, l’opération a été effectuée par le lanceur chinois LongMarch-3B.

D’après les données du centre de poursuite et de contrôle des satellites de Xi’an, 26 minutes après le décollage vertical, les opérations de séparation du satellite Alcomsat-1 du véhicule de lancement et son entrée en Orbite de Transfert Géostationnaire (GTO) se sont très bien déroulées. Cinq manœuvres nécessaires on été faites 6 jours après le lancement du satellite pour que ce dernier atteigne son orbite géostationnaire et sa position orbitale a-t-on expliqué auprès de l’ASAL, ensuite, une période de 3 à 6 mois est prévue pour la mise à poste et les tests en orbite avant l’exploitation opérationnelle de l’engin ainsi que son control qui s’effectueront par les ingénieurs de l’Agence Spatiale Algérienne (ASAL) depuis les centres d’exploitation des systèmes de télécommunications de Boughezoul situé à Médéa et de Bouchaoui à Alger.

Ce grand programmeassurera, pendant les 15 années à venir, l’amélioration des télécommunications et la réception de plusieurs programmes de télédiffusion avec la fourniture de services de transmission audio, d’internet à haut débit, de télé-enseignement, de télémédecine et de visioconférence. Il s’agit d’un outil à multi-missions assurant une couverture nationale et régionale (Afrique du nord et Sahel).

La concrétisation de ce projet algérien a été réalisée grâce au partenariat scientifique et technologique qui a été développé entre les deux agences spatiales algérienne et chinoise « basé autour de la conception, la réalisation, le lancement et l’exploitation » a-t-on précisé. Ainsi, sera assuré un large programme de formation au profit d’ingénieurs algériens dans les domaines en rapport avec la conception et la réalisation du satellite de télécommunications Alcomsat-1, sans oublier la formation d’un nombre important de docteurs et de masters dans les spécialités liées aux technologies des télécommunications spatiales.

Nesrine OUSSEDIK 

(Partenariat Réd-DIG-"Liberté" (#RDL)/Alumni (HEC) )


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER