Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualités

#LibertéVENDREDI

Emmanuel Macron : déjà 7 mois de présidence

©D.R.

Parmi les événements phares de l’année 2017, l’élection d’Emmanuel MACRON à la tête de la république française s’avère être l’un des plus éminents.Effectivement, le 14/05/2017 représente une date marquante dans sa carrière, qui à ce stade de sa vie est déjà bien riche.

Encore inconnu il y a quelques années, E. MACRON, banquier chez Rothschild dont il devient en 2010 associé-gérant, décide de rejoindre la scène politique en tant que secrétaire général adjoint au cabinet de l’ex président François Hollande. Ce rôle mineur est temporaire car en 2014 il est promuaux fonctions de ministre de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique.

Conforté parses connaissancesdans le monde économique et relationnel et de sa pertinente analyse des rouages du monde politique, Emanuel Macron crée son propre parti politique baptisé « En marche » en 2016. Il ne s’identifie ni à la gauche, ni à la droite et c’est sous cet environnement hostile qu’il décide de se présenter aux élections présidentielles de 2017 face à une belle brochette de diversité idéologique. A seulement 39 ans, le président de la cinquième puissance économique mondiale devient la personnalité la plus jeune siégeant à l’Elysée avec une panoplie d’idées et de programmes pour renouer le cœur des français et réconcilier l’Europe avec elle-même afin de créer une union puissante, déterminée et efficace pour affronter les différents problèmes qui lui font face depuis des années.Dans une conférence au sein de la prestigieuse Sorbonne, le président déclare : «  l’Europe que nous connaissons est trop lente, trop faible, trop inefficace. Mais l’Europe seule peut nous donner une capacité d’action dans le monde face aux grands défis contemporains. »

Au plan politique il décide de renforcer les liens avec la chancelière allemande pour donner un nouveau souffle à l’union européenne, il ne ménage pas ses efforts pour tisser des relations plus étroites et décomplexés avec les Etats-Unis d’Amérique, la chine, la Russie dans une optique collaborative, mais égalementprivilégierles rapports avec l’Afrique, car en effet il y voit des opportunités à saisir tenant compte de la richesse dont recèle ce continent. Depuis son élection, il effectue ses premières visites d’état sur le sol africain avec une halte en Algérie qui était néanmoins fructueuse. Ce court passage a fait le bonheur des internautes qui à travers les réseaux sociaux, se sont donnés à cœur joie pour commenter certaines scènes burlesques tels que : l’accolade insistante d’une dame avec son fameux ‘’bienvini missiou le président ‘’ qui nous rappelle la scène d’un parent qui revient du pèlerinage ou encore le rassemblement de certains jeunes scandant ‘’Macron, donne-nous des visas’’ (la venue du père noël avant l’heure).

2017 aura été marqué par cet évènement inattendu, qui devrait motiver et inciter la jeunesse désabusée par les inégalités et les injustices d’un monde impitoyable à croire que tout est possible même devenir président.


Rayane OUADAH

(Partenariat Réd-DIG-"Liberté" (#RDL)/Alumni (HEC) )

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER