Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Actualités

Un colloque dédié à la mysticité de la ville

« La cité de Dieu » s’invite à Constantine

Le Pont de Sidi Rached en référence au Saint "caché" de la ville/©D.R.

Constantine accueille, depuis hier, samedi 19 décembre, la 21e édition de la rencontre internationale : « Les routes de la foi ». Un colloque organisé par le CNRPAH (Centre National de recherches Préhistoriques, Anthropologiques et Historiques) dont l’intitulé de cette année, « La Cité de Dieu », est en référence à l’œuvre éponyme de l’enfant prodige Taghaste (Souk-Ahras), Saint-Augustin d’Hippone (Annaba). Dans le communiqué annonçant l’événement, Zaïm Khenchelaoui, coordinateur scientifique du colloque, évoque cette référence à l’un des père de l’Eglise pour lui rendre hommage et « renouer avec une longue chaine initiatique dont les premiers maillons remontent à l’aube de l’humanité ».

 L’édition 2015 est consacrée essentiellement aux deux confréries phares de Constantine : la Aïssawiya et la Khalwatiyya. Il y est question, entre autres, de retracer les parcours et les « observances rituelles » des deux maîtres fondateurs : Sidi Mohamed El Hadi ben Aïssa et Sidi Mhammed ben Abderrahmane.

Mais pas uniquement, comme a tenu à le rappeler Zaïm Khenchelaoui, cette rencontre se veut également une occasion de rendre hommage au « saint-caché » de l’antique Cirta , Sidi-Rached, « méconnu de tous y compris de ses propres enfants ».

Les conférenciers et les intitulés de leurs interventions/Montage de Salim KOUDIL(Liberte-algerie.com)

Les conférences s’étaleront jusqu’à lundi 21 décembre. Plusieurs intervenants venant de plusieurs pays ont été invités et chacun d’eux est venu avec un « angle » précis pour rester sur « les routes de la foi ».

 

Programme du colloque

Les Constantinois ont ainsi l’occasion de vivre intra-muros cette rencontre autour de l’identité mystique de leur région, tout en essayant, comme l’a rappelé Zaïm Khenchelaoui, concilier la ville « avec sa vocation citoyenne et la consacrer enfin à sa mission éternelle et universelle ».

Salim KOUDIL

@SalimKoudil

ARTICLES CONNEXES


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER