Scroll To Top
FLASH
  • Demi-finale retour de la ligue des champions africains: WAC 3-1 USMA (0-0 à l'aller)
  • Buts du WAC:El Karti (26′), Bencharki (54′ et 90'+3). Le but de l'USMA a été inscrit par Abdelaoui (67′)
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Actu-Alger

LES BIDONVILLES de Fetoul El Mekki et de l’Oued El Kerma DE Gué de Constantine

À quand le relogement ?

Les habitants du bidonville sont dans l’expectative. ©D. R.

La dernière missive de la wilaya ne laisse rien paraître de l’échéance du recasement des locataires de ces gourbis qui sont, dit-on, inscrits à l’ordre du jour des services concernés.

Le relogement des  occupants du bidonville sis au lieudit Fetoul El Mekki d’Aïn Naâdja, dans de nouvelles demeures ne saurait tarder, a-t-on su d’Ould Bezoui Saïd, le vice-président chargé de l’environnement auprès de la municipalité de Gué de Constantine : “Après les multiples phases d’opérations de recensement et de la réactualisation des documents d’état-civil et de documents justifiant leurs conditions de précarité sociale, voici venir enfin l’étape du déménagement qu’est attendue d’un jour à l’autre, selon une instruction de la wilaya d’Alger”.  Décodé, l’éradication d’un îlot de 300 baraques  de la favela de l’ancienne Scala de Gué de Constantine est bel et bien inscrite à l’ordre du jour des services de la wilaya d’Alger.  
Mieux et même si la missive de la wilaya ne laisse rien paraître de l’échéance, l’écho qui a de quoi en réjouir plus d’un, va permettre aux habitants de Fetoul El Mekki  d’emballer leurs ballots dans  l’optique d’un déménagement imminent : “L’éradication de ce bidonville obéit beaucoup plus à un cas d’utilité publique qu’à une nécessité sociale, d’où l’urgence d’en finir avec ce baraquement afin d’inaugurer le chantier du projet intitulé ‘La radiale’ où la pénétrante de l’oued Ouchaiah vers le village de Baraki via l’ancien méga camp de haï Erremli”, a tenu à préciser notre interlocuteur. Autre bon écho du côté de la mairie de Gué de Constantine, c’est enfin le bout de tunnel que vont bientôt entrevoir les occupants de l’autre bidonville de l’Oued El Kerma, où il reste 150 baraques à extraire pour que la circonscription territoriale de Gué de Constantine ne soit plus cette terre d’asile pour les sans-logis. Du reste, peut-être bien que l’opportunité est d’autant propice pour déloger les occupants des baraques édifiées à l’intérieur même du siège de la mairie de Gué de Constantine. Véridique ! : “Nous n’avons pas d’autre lieu où loger que cet endroit qu’est en réalité l’ancien parc de l’APC de Gué de Constantine, à l’instar du tout premier occupant d’entre nous, qui logeait dans l’intérieur d’un autobus qu’il partageait avec sa famille depuis l’an 1997” a déclaré un sinistré devant ses voisins d’infortune, qui n’en peuvent plus d’attendre depuis la toute dernière promesse de relogement qui leur a été faite lors de l’éradication du méga bidonville de haï Erremli. À ce sujet, Ould Bezoui Saïd se veut rassurant à l’endroit de ces malheureux et déclare : “Les occupants des 72 baraques du bidonville implanté à l’intérieur de l’enceinte de l’APC seront évacués en même temps que les habitants de Fetoul El Mekki et ceux de l’Oued El Kerma”. Malheureusement, ce n’est pas du tout le cas pour les occupants des 400 baraques du méga bidonville de haï El Wiam, dont l’échéance arrive à la fin de ce mois de septembre.
C’est dire qu’il y’a encore beaucoup à faire en matière de relogement. Pour l’exemple, 300 baraques de haï Sidi Megnouche et une centaine d’autres baraques de Diar El Khedma attendent d’être éradiquées pour qu’Alger soit une capitale sans baraques. Quant au foncier à récupérer à l’issue de l’éradication de ces bidonvilles, nul n’a idée de sa destination future.

Louhal N.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER