Scroll To Top
FLASH
  • Ligue1 (matchs disputés samedi): CRBT 1-1 NAHD; OM 2-0 JSS; CRB 0-0 CSC; USB 2-2 MCO; USMBA 0-1 PAC; MCA 2-0 JSK
  • Demi-finale retour de la ligue des champions africains: WAC 3-1 USMA (0-0 à l'aller)
  • Buts du WAC:El Karti (26′), Bencharki (54′ et 90'+3). Le but de l'USMA a été inscrit par Abdelaoui (67′)
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Actu-Alger

Manifestations du 11 décembre 1960

Des moudjahidine témoignent sur l’influence de l’islam sur la guerre de libération

L’histoire de notre glorieuse guerre de Libération nationale est toujours d’actualité ! D’où l’intérêt des chercheurs et de simples citoyens avides d’en savoir un peu plus. Des pans entiers de l’histoire récente de l’Algérie font objet de sujets de recherche et de thèmes de conférences publiques. À ce sujet, l’organisation nationale pour la préservation de la mémoire, en collaboration avec le Haut conseil islamique, a organisé, récemment à l’occasion des manifestations populaires du 11 Décembre, une conférence sur l’influence de l’islam sur la guerre de Libération nationale. Le représentant du HCI, Chenguiti Mohamed, a rappelé, lors de son intervention, que l’Islam a été de tout temps le ciment de l’union du peuple algérien. Il a relevé également l’utilisation des concepts de l’islam durant la Révolution, telle l’appellation de moudjahid pour désigner le combattant, el-djihad pour indiquer la révolution ou encore le cri d’Allah Akbar lançé à chaque attaque contre l’ennemi. Autant de preuves qui attestent que ceux qui avaient fait le 1er Novembre 1954 restent attachés aux liens indéfectibles de l’Islam. “Nul ne peut le nier et personne ne peut contester quoi que ce soit, du fait que c’est une réalité tangible que l’Islam reste et demeure le facteur déclencheur de la révolution de novembre”. Quant à l’ancien ministre Mohamed Kechoud, celui-ci acquiescera que les fondements religieux du peuple algérien sont innés et non pas acquis. À ce titre, la formation scolaire et politique de ceux qui avaient fait la révolution de 1954 est basée sur les préceptes de l’islam. Il rappellera alors que 18 membres parmi le groupe des 22 architectes de la guerre de Libération nationale avaient fréquenté les Scouts musulmans algériens. À cette occasion, le conférencier crut bon de rappeler que les fondements de l’école de militantisme reste incontestablement l’Organisation secrète (l’OS). L’école des Uléma qu’avait fondée cheikh Abdelhamid Ben Badis n’était pas en reste, puisqu’il y avait dans les rangs de nos vénérés chouyoukh les Rabah Bitat et Larbi Ben M’hidi. Le moudjahid Mohamed Kechoud était dans les rangs de la wilaya II sous les ordres de Zighoud Youcef. “Je témoigne devant Dieu que Zighoud Youcef faisait aussi l’imam (le guide des prières) au maquis”. L’autre fait qui atteste que la révolution s’était inspirée aussi des valeurs de l’islam, c’est le choix du jour du déclenchement de la révolution du 1er Novembre. En effet, le jour n’est pas fortuit puisqu’il correspond avec le lundi, soit le jour de la naissance du prophète Mohamed (QSSSL). L’universitaire Zohir Ihaddaden fera, pour sa part, un bref rappel historique sur l’interférence entre la religion et le politique afin d’argumenter que la Révolution a été influencée par l’Islam. L’exemple cité par Ihaddaden est le nom donné au premier journal durant la révolution “El-Moudjahid”. Autant d’exemples qui attestent de l’attachement des moudjahidine aux valeurs de l’islam. Signalons enfin que cette rencontre a été présidée par le président du Haut conseil islamique Bouadellah Ghlamallah.


H. H.

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER