Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Actu-Alger

StaouÉli

Des travaux malvenus

Automobilistes ! Prenez garde si des fois, vous empruntez la RN11 qui débute à partir des feux du croisement du village de Staoueli et qui débouche au village socialiste de Zéralda et de là, vers le complexe touristique de Sidi-Fredj et le rivage de Palm-Beach. En ce lieu, où la conduite perd tout son plaisir à cause du rétrécissement de la voie, le mieux est de lever le pied du champignon. Notamment à hauteur des cités Mimosas, Nakhil et la Bridja, où le rétrécissement de la voie présage du pire. Certes qu’il y a de la générosité dans l’acte d’élargir la chaussée, à condition toutefois d’opter pour la saison d’hiver ou celle du printemps et de surseoir à ce genre de travaux durant la belle saison. En effet, l’afflux diurne vers la grande bleu ne permet pas une telle absurdité et le flux de fêtards dans le mode nocturne, aurait du dissuader ces messieurs du beylik à différer l’inauguration de ce chantier, source de désagréments. Du reste, cela s’en ressent sur le trafic qui s’en trouve perturbé à cause de la bagarre pour le peu de goudron qui reste. Dommage !

L. N.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER