Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actu-Alger

Kouba

Des vespasiennes à flanc de Djenane Ben Omar

©N. L.

C’est à se demander quelle mouche a bien pu piquer l’élu qui a eu l’idée toute loufoque, voire burlesque, d’ordonner la construction de toilettes publiques à flanc de Djenane Ben Omar à Kouba. Et pour cause, des vespasiennes ? Il y en a déjà à en veux-tu en voilà dans le quartier ! S’il en est une preuve, celle-ci est à chercher à l’intérieur du centre commercial bâti au fond de la station de transport urbain de Ben Omar, où il existe un bloc de lieux d’aisance, moyennant paiement. C’est dire que l’équipe municipale de Kouba aurait dû regarder à deux fois avant d’approuver à main levée une idée tout autant… siphonnée, du fait qu’il y avait déjà deux autres urinoirs publics pour les voyageurs ainsi que pour la clientèle des marchés de proximité contiguës à la gare routière. Autre cocasserie, l’honorable assemblée s’est voulue prévenante envers les besoins d’autrui, notamment à l’égard des habitués du stade Benhaddad de Kouba, à Ben Omar, a-t-on appris. “L’idéal est d’opérer un choix de terrain pour répondre aux besoins des patients de l’établissement de santé de Ben Omar”, a déclaré un riverain. Quoi qu’il en soit, les anti-écolos n’auraient pas fait mieux pour altérer, sinon dénaturer l’unique poumon vert de la commune de Kouba. Ce lieu de farniente et de repos qui a échappé par miracle à la convoitise des s’masria, ces courtiers du foncier. Ne valait-il pas mieux pour l’exécutif communal de revoir sa copie et d’effectuer un choix plus approprié dans l’immensité de cette gare routière en folie ? En ce sens, ils auront la gratitude de Dame nature et tous ces braves papis qui ont pour habitude de chauffer leurs vieux os dans le peu de verdure qui reste de la forêt de Ben Omar.

L. N.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER