Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Actu-Alger

La mercuriale s’affole dans les marchés d’Alger

La banane, ce fruit défendu !

Le prix de la banane n’est pas près de redescendre au bas de la mercuriale des prix des fruits, puisqu’elle s’est hissée à l’ahurissant coût de 500 DA. Il en fut ainsi durant la veille du jour de l’an, où d’habitude la banane enjolivait la corbeille de desserts lors du dîner du réveillon. Devenu de la sorte inabordable, voire inaccessible, la banane échappe ainsi aux désirs de nos enfants, qui risquent de ne plus goûter au délice de la banane. En effet, d’autres fins gourmets augurent que la banane va sûrement vivre une seconde traversée du désert, à l’instar de celle qui en avait sevré le citoyen lambda durant la fin des années 1970 jusqu’au début de la décennie 1990. D’ailleurs, le régiment de bananes reste suspendu à l’étal, et souffre de l’indifférence des consommateurs, notamment au quartier de Kouba, où la banane a atteint le prix de 550DA. Et depuis, la banane perd peu à peu de sa superbe dorée pour se brunir jusqu’à devenir la proie d’essaims de mouches.
Triste destinée pour la banane !

L. N.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER