Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Actu-Alger

parc hôtelier de la capitale

Les capacités d’accueil passeront à 12 000 lits à partir de 2019

Le parc hôtelier de la capitale sera renforcé par  57 projets touristiques qui sont en cours de réalisation. L’avancement des travaux dans ces chantiers se situe entre 30 et 70%. L’exploitation définitive de ces hôtels interviendra à partir de 2019. Ces établissements devront accroître la capacité d'accueil touristique au niveau d’Alger avec un total de 12 000 lits, à la faveur d'un budget de 130 milliards DA. Dans une déclaration à l’APS, le directeur du tourisme d'Alger, Salah Ben Akmoum, a indiqué qu'une commission ministérielle a effectué récemment une visite d'inspection pour s'enquérir de l'état d'avancement des travaux de réalisation des hôtels au niveau de la capitale. Une visite dont l'objectif premier consiste à moderniser les donnes et cerner les entraves qui se dressent devant la finalisation des projets. D'autre part, M. Ben Akmoum a souligné la concrétisation d'un plan directeur d'aménagement touristique dans le but d'établir le “foncier touristique” qui accuse un “grand déficit”, relevant que 5 régions ont, d'ores et déjà, été choisies en vue d'une extension touristique dont Sidi Fredj, Zéralda est-ouest, Palm Beach et d'autres, au regard de leurs sites naturels, historiques et culturels. Il a relevé, dans ce sens, que la capitale comptait parmi les destinations touristiques les plus prisées d'autant plus qu'elle connaissait depuis peu d'autres formes de tourisme dont le “tourisme des affaires” et les “conférences”, avec un nombre global de 2 millions de touristes cette année. Il a appelé, à cet effet, à encourager l'investissement dans le secteur touristique et à s'ouvrir aux initiatives du secteur privé tout en tenant compte du professionnalisme et du rôle de l'État en matière de contrôle et de règlementation. Ainsi, un budget de 60 millions de DA a été dédié à la réalisation d'études sur ces régions outre le plan directeur d'aménagement touristique qui délimitera des parcelles foncières que la wilaya cèdera à l'investisseur conformément à un cahier des charges, et ce en 2017. Selon le même responsable, la modernisation du secteur touristique tendait à faire du tourisme une source de revenus à travers la promotion de la destination Algérie. Au titre des projets d'aménagement et d'extension des hôtels, il a rappelé que la wilaya avait retenu des projets de réaménagement et modernisation de 20 établissements hôteliers relevant du secteur public afin d'augmenter leur capacité d'accueil et d'améliorer leurs prestations. Des travaux de réhabilitation sont également en cours en vue d'une adaptation aux critères internationaux pour une livraison dans un délai de 24 mois. Entre autres établissements concernés par l'opération de modernisation et de réhabilitation, figurent les entreprises d'hôtellerie et de gestion touristique publiques de Zéralda et Sidi Fredj ainsi que le Centre de thalassothérapie et l'Entreprise de gestion hôtelière du Centre et les hôtels Sable d'or, Essafir
et Albert Ier.

A. A.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER