Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Actu-Alger

Lotissement Féminias de Draria au rythme des chutes de tension électrique

Les habitants interpellent le ministre de l’Énergie

©D. R.

Les multiples coupures de courant électrique enveniment le quotidien des ménages au quartier Féminias de Draria. En effet, il ne se passe pas une semaine sans que les résidents soient plongés dans le noir. C’est dire que les interruptions sont récurrentes et s’additionnent jusqu’à trois fois par semaine depuis le début de l’été. Les “déclenchements”, comme les nomment les chargés de la SDA au “3303”. “À nos demandes d’explication relatives aux coupures à répétition, les préposés de SDA se contentent de nous rassurer et de réitérer qu’il s’agit d’un simple déclenchement. Et à ce propos, les services de dépannage de la SDA ne vont pas tarder à y remédier. D’où l’impératif de prendre son mal en patience et d’espérer le rétablissement du courant. Pendant ce temps, les fenêtres des chaumières des quartiers environnants sont illuminées, pendant que les foyers de Féminias baignent dans l’obscurité”, fulminent les habitants. Outre cela, le quartier Féminias est sujet  à des “chutes de tension”  depuis des mois. Seulement, ces chutes de tension ont tendance, dit-on, à se répéter, notamment en été  jusqu’à franchir le seuil du tolérable. Bien entendu “nos appareils domestiques, tels que les réfrigérateurs et les climatiseurs s’en trouvent  détériorés à cause d’une alimentation d’électricité en dents de scie. En ce sens, nos multiples requêtes sont restées lettre morte”, témoigne un habitant visiblement en colère, pendant que son voisin crut bon d’apporter une précision de taille : “Si l’on se fie aux déclarations de l’actuel ministre de l’Energie, Nourreddine Bouterfa, l’ère de délestage à Alger est bel et bien révolue, ne cessait-il de répéter par le passé du temps où il manageait le groupe Sonelgaz en sa qualité de PDG. Cela ne devait plus se produire, en raison d’importants investissements consentis pour la production et le transport de l’électricité. L’on se demande aujourd’hui pourquoi ce problème de déclenchement est uniquement posé au niveau du quartier de Féminias dans la commune de Draria plus qu’ailleurs. Du reste les autres quartiers ne sont nullement concernés par les déclenchements, d’où le sentiment ressenti qu’il y a anguille sous roche.” Alors, et ne pouvant plus de se faire ballotter d’un guichet à l’autre, les habitants de Féminias font appel à l’autorité de M. Bouterfa, le ministre de l’Energie, pour une prompte intervention auprès de la SDA, afin qu’on consente à résoudre une bonne fois pour toutes cette problématique.

L. N. 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER