Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Actu-Alger

Campagne de sensibilisation au gaspillage alimentaire

Les inspections du commerce mises à contribution

Le pain est malheureusement l’aliment le plus gaspillé. © D.R.

Même les enfants étaient de la partie et ont su intéresser les concitoyens quant à l’impératif de mener une lutte de tous les instants contre le gaspillage alimentaire.

Inaugurée les 1er et 2 juin dernier au centre culturel Mustapha-Kateb sis à la place Maurice-Audin et sur l’esplanade de l’ancien foyer civique de Sidi M’hamed à la place du 1er-Mai, la campagne nationale de sensibilisation et de prévention contre le gaspillage alimentaire continue ici et là dans la capitale. Ouverte au grand public sous l’intitulé “La lutte contre le gaspillage alimentaire, la responsabilité de tous” par la direction du commerce de la wilaya d’Alger, la campagne s’était déplacée ensuite les 5 et 6 juin sur le parvis contigu au bureau de poste de Bir Mourad Raïs.
De là, l’action d’intéresser le consommateur à son garde-manger était arrivée au jardin adjacent à la placette de Baraki les 7 et 8 juin, ainsi qu’à l’esplanade de Rouiba les 12 et 13 juin. À ce propos, nous avons contacté Bouchina Ahmed, chef d’inspection de la DCP de wilaya déléguée de Baraki, qui a déclaré : “Nos enfants des Scouts musulmans algériens ont su intéresser nos concitoyens quant à l’impératif de mener une lutte de tous les instants contre le gaspillage alimentaire. Du reste, notre partenaire Netcom a su parler au citoyen lambda pour le convaincre de dépenser d’une façon rationnelle et de manger sain, voire utile.”
Pour ce qu’est de l’immensité des espaces limitrophes aux métiers de la grande distribution, ces étendues n’étaient pas en reste, puisqu’“il y a eu les 14 et 15 juin une opération de sensibilisation aux centres commerciaux Carrefour et Ardis, alors que les 19 et 20 juin, la campagne avait fait le déplacement à la placette à côté de la mairie d’El-Harrach ainsi qu’au parvis du siège de la mairie de Kouba. Et de là, le porte-voix de la prise de conscience contre la dilapidation s’était rapproché de l’avoisinante commune de Hussein Dey, les 21 et 22 juin”, a-t-on su de Abdelwahab Harqas, le chef de service de la protection du consommateur et de la répression des fraudes, qui relève de la direction de la concurrence et des prix de la wilaya d’Alger, lors d’un entretien dans son bureau au boulevard Ahmed-Bougara à El-Biar.
Bien entendu, à la lecture du programme des sites choisis, dont nous détenons une copie, les villes établies à la périphérie d’Alger s’étaient autant engagées, à l’instar de Chéraga le 23 juin et de Staouéli les 26 et 27 juin. “Pour ce qui est de Birtouta, le choix n’est pas du tout fortuit, mais nécessaire pour cibler davantage la population, eu égard à l’accroissement de la densité humaine issue des récentes opérations de relogement opérées par la wilaya d’Alger. À ce titre, la sensibilisation menée les 28 et 29 juin sur la placette de Birtoura a permis d’atteindre les habitants d’Ouled Chebel, le point de chute des sans-logis d’Alger”, a tenu à ajouter notre interlocuteur.
À noter que le 30 juin dernier, la campagne de sensibilisation a fait une halte à Draria, fief des chououayine et qui reste une destination privilégiée des fins gourmets qui raffolent de ces bâtons de brochettes à l’heure du s’hour, où il faut “poireauter” longtemps pour espérer une table. Au bout du programme de la feuille de route établie par la DCP, le quartier de Bab El-Oued ferme la ronde, avec la foule constante des grands jours à l’ancien marché Nelson et celui des Trois-Horloges, “d’où le choix de la place de la Liberté, où est établi le siège de l’inspection du commerce de Bab El-Oued, où il nous était aisé d’approcher le carrousel d’usagers, notamment durant les journées de réception les 3 et 4 juillet”, a conclu notre interlocuteur.
Au demeurant, la boucle sera bouclée le 10 juillet sur la placette de Bouzaréah, à l’issue de l’ultime étape d’une campagne de sensibilisation dont nous aurons à revenir sur le bilan.


Louhal N.

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER