Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Actu-Alger

Après plusieurs mois de retard

Les travaux de réaménagement du square Port-Saïd débuteront en septembre

Une enveloppe de 80 millions de DA a été dégagée pour la mise au vert du square Port-Saïd. © D.R.

“Le retard qu’accusait l’embellissement du square Port-Saïd était dû à l’infructuosité de l’appel d’offres qui ne trouvait pas soumissionnaire.”

Ça y est ! C’est convenu ! L’inauguration du chantier inhérent à la mise en valeur du square Port-Saïd coïncidera avec la rentrée sociale en septembre, a-t-on su de Abdelhakim Bettache, le maire d’Alger-Centre. “Le retard qu’accusait l’embellissement du square Port-Saïd était dû à l’infructuosité de l’appel d’offres, qui ne trouvait pas soumissionnaire. Mais qu’à cela ne tienne, notre partenaire, le bureau conseil désigné à l’élaboration de l’étude et de la conduite des travaux, va ordonner le premier coup de truelle dès le mois de septembre prochain. En ce sens, l’opérateur retenu pour la réalisation a été instruit de garantir un réaménagement à l’identique, et ce, pour sauvegarder l’aspect esthétique de ce square”, a indiqué notre interlocuteur. À ce propos, l’opportunité est d’autant propice pour insuffler de la vie au kiosque à musique et restituer la pergola à la paire de kiosques centenaires baptisés les “Chalets de la nécessité”, qui fut détruite à la fin du mois de février dernier. Une bévue opérée en même temps que la démolition des sept kiosques qui enlaidissaient l’ancien jardin Aristide-Briand. 80 millions de DA ! C’est le montant de l’enveloppe budgétaire allouée à la mise au vert de ce fleuron d’Alger, alors que l’allocation initiale n’excédait pas cinquante millions de DA (voir notre édition du 20 mars 2016). D’où une hausse due à la réactualisation des prix, puisqu’il est envisagé également la rénovation du bloc des vespasiennes publiques situé à côté de l’ancienne consignes de bagages dans le même “Chalet de la nécessité”. C’est dire qu’il y aura du travail, à l’exemple de l’aménagement du jardinet ensemencé sur la placette baptisée au nom du défunt humoriste Mohamed-Touri qu’est contiguë à l’esplanade de l’Opéra Mahieddine-Bachtarzi. “L’acte d’embellissement de l’ancien square Bresson s’inscrit dans l’ébauche intitulée Plan d’orientation, d’aménagement et d’urbanisme de la wilaya d’Alger 2015-2030. À ce titre, il nous importe de verdoyer l’ensemble de nos espaces verts afin d’être prêts au jour J du rendez-vous du Forum des grandes villes prévu au mois de novembre ou en fin d’année. Pour ce faire, un budget complémentaire de 70 millions de DA est réservé au jardin Mohamed-Khemisti de la Grande-Poste et à Hadiqat Ettahouna ou le parc du moulin, sis à l’avenue Frantz-Fanon”, a ajouté le maire d’Alger-Centre. Au demeurant, et pour peu que l’on en finisse avec l’image toute cabossée de nos trottoirs, notamment à l’entrée de la rue Ali-Boumendjel (ex-Durmont d’Urville), l’itinéraire touristique aux environs du cercle des Moudjahidine n’en sera que plus instructif, si l’on ajoute le plaisir d’une pause-café sur la terrasse du mythique café Tantonville, l’authentique vitrine d’Alger, cette perle méditerranéenne. Mieux et en devoir de mémoire, il est annoncé l’initiative décidée de concert avec la direction du Théâtre national algérien (TNA) d’élever un quatuor de statues en hommage à nos artistes disparus, dont le choix de ces personnalités du monde de la culture dépend exclusivement des prérogatives d’une commission instituée à cet effet. “L’idée en elle-même est généreuse, du fait qu’au-delà de l’hommage et de la lutte contre l’oubli, ces bustes se substitueront aux quatre anciennes figurines qui furent déboulonnées en ce lieu-ci et subtilisées”, a tenu à préciser notre interlocuteur. Autre innovation, le rajout d’un espace de loisirs, où il fera bon de s’instruire sur l’herbe au moyen de la lecture pour tous, nous dit-on. “À présent que les concessionnaires de kiosques ont été dûment indemnisés par la wilaya d’Alger, plus rien ne s’oppose au stationnement d’un bibliobus, où il sera loisible au promeneur de feuilleter un livre”, a ajouté notre interlocuteur. Et des livres, il y en aura plein les étagères du bibliobus, comme dans le genre qui stationnait d’habitude à proximité de la faculté centrale d’Alger, l’université Benyoucef-Benkhedda et du lycée Pasteur. À noter que la livraison de cette “bulle verte” est prévue au mois de novembre prochain. Élu beau square dans le bouquet d’espaces verts d’Alger, le square Port-Saïd d’une superficie de 5500 m2 s’insère à la Basse Casbah, classée patrimoine mondial par l’Unesco. Autre réforme, l’acte de fleurir les espaces verts d’El-Âassima n’est plus l’apanage unique de l’établissement Edeval de la wilaya d’Alger, mais d’un bouquet d’Epic créé sous la tutelle de la municipalité d’Alger-Centre, en conformité avec l’instruction du wali d’Alger. À ce titre, l’escouade de jardiniers de l’APC d’Alger-Centre s’occupe de l’entretien du parc Sofia sis au lieudit Tafourah à la Grande Poste, du jardin de Beyrouth (ex-Montriant) à Télemly qui enregistre 70% du taux d’avancement des travaux et l’immensité de 33 000 m2 du parc de loisirs et d’acclimatation de Tifariti, ouvert récemment au chemin Sfindja (ex-Laperlier), a conclu M. Bettache.


Louhal N.

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER