Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Actu-Alger

Aïn Benian

Près de 2 milliards pour l'aménagement du marché du 8-Mai 1945

Les travaux d'aménagement et de rénovation du marché du 8-Mai 1945 se poursuivent. Le budget alloué à cette opération est de 1,7 milliard de centimes, selon le vice-président de la commune, Kamel Benazzou cité par l’APS. Il a précisé que les travaux d'extension et de rénovation réalisés permettront à ce marché de se hisser au niveau des marchés modernes qui proposent des prestations de qualité tant aux consommateurs qu'aux commerçants.
La première phase concerne la réfection et l'aménagement de 175 locaux et étals et la deuxième 99 autres locaux dans la seconde partie de ce marché communal qui comptera 300 locaux répondant aux normes de qualité. Les travaux ont commencé après concertation des parties concernées par ce projet, à savoir les commerçants, qui ont salué l'initiative, a souligné le responsable communal. M. Benazzou a précisé à ce propos que les préoccupations des commerçants ont été prises en charge. Celles-ci concernent la restauration des plafonds menaçant ruine, le renouvellement du réseau électrique en raison des deux incendies survenus du fait d'un raccordement anarchique des câbles et le renouvellement des conduites d'eau.
Les commerçants et propriétaires de locaux cités par l’APS, ont exprimé leur “satisfaction” à l'égard de la fermeture partielle du marché, affirmant que les services de la commune avaient proposé en avril dernier, sa fermeture totale. Une idée rejetée d'emblée en raison des dommages occasionnés. Un vendeur de tapis et de literie a confié qu'un accord a été conclu avec la commune portant fermeture partielle et progressive du marché dans le but de ne pas perturber les commerçants. Les commerçants ont, d’autre part, posé le problème des tarifs de location de la commune, les considérant trop élevés car pouvant aller jusqu'à 40 000 DA en dépit de leur précarité.
De nombreux commerçants et citoyens ont insisté sur l'importance de construire un parking aux fins de leur permettre de faire les emplettes en toute tranquillité.


A. A.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER