Scroll To Top
FLASH
  • Demi-finale retour de la ligue des champions africains: WAC 3-1 USMA (0-0 à l'aller)
  • Buts du WAC:El Karti (26′), Bencharki (54′ et 90'+3). Le but de l'USMA a été inscrit par Abdelaoui (67′)
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Actu-Alger

Site 2684-logements LSP de Saoula et Draria

Un chantier qui s’éternise

Le chantier est à l’arrêt depuis 2011. ©Louhal. N./Liberté

“Nous nous sommes acquittés d’abord en 2008 d’un apport initial de 840 000 DA qui représente 30% du montant du prix d’acquisition du logement évalué à 2 800 000 DA.”

Réunis pacifiquement lors d’un “sit-in” tenu comme chaque matinée du samedi au bas d’un îlot d’immeubles à l’état de gros œuvre, qu’ils ne peuvent donc habiter, les souscripteurs issus des sept communes d’Alger au programme intitulé 2684 logements LSP, implanté sur la parcelle sise à ferme Derrouiche à Saoula et qui s’étend jusqu’au lieudit à Temmim-Boudjemâa Draria, désespèrent d’inaugurer un jour ou l’autre la s’qifa de leurs appartements.
Inscrit dans le cadre du programme d’un million de logements, le projet des 2684 logements est conçu de 94 bâtiments répartis en quatre îlots dont un quota de 320 unités en option promotionnelle ainsi que 964, 512 et 888 logements du côté de Saoula réalisés dans le type R+10 et R+6 auquel le maître d’ouvrage envisage d’inclure un lot de 508 locaux commerciaux dont 198 réservés pour de multiples services.
Du reste et à l’allure “escargot” où va l’exécution des tâches des chantiers, le taux d’avancement des travaux avoisine à peine 20%. Pis, le chantier de l’îlot d’immeubles 6, 4 et 13 est à l’arrêt depuis 2011.
C’est ce qui ressort de notre visite de chantier opérée en compagnie des souscripteurs, où le stockage de l’amas de coffrage de tunnel métallique, à proximité des bâtiments 17, 21, 23, a gelé l’activité du chantier. Titulaire d’un acte notarié de réservation d’un appartement, la livraison de logement convenue et arrêtée à la fin 2013 selon l’article 3 cité en page 6 de l’acte de propriété établi le 21 février 2012, a été prorogé d’un délai de six mois, selon un avenant, a-t-on su de S. A., qui a tenu à préciser : “Nous nous sommes acquittés d’abord en 2008 d’un apport initial de 840 000 DA qui représente 30% du montant du prix d’acquisition du logement évalué à 2 800 000 DA, alors que le même type de logement AADL coûtait 1 400 000 DA. Outre cela, nous avons satisfait également au versement de l’aide estimée à 700 000 DA que nous a octroyé la Caisse nationale du logement (CNL).”  “S’agissant du reste à payer, le solde a été honoré à l’aide d’un crédit bancaire de 1 260 000 DA contracté par chacun des souscripteurs auprès de la BNA et versé au compte de la société de réalisation et promotion immobilière Batigec, qui opérait  pour le compte de la direction du logement de la wilaya d’Alger. Et depuis qu’un groupe privé a succédé à Batigec, le chantier n’a pas évolué d’un iota”, a-t-on appris d’un autre souscripteur qui nous a guidé dans notre périple fait de béton rêche, de briquetage en attente de revêtement et d’un épais nuage de poussière autour du chantier de l’îlot 14, où tout n’est pas rose. D’ailleurs, c’est le cas du site d’immeubles 29/1, 29/2 et 29/3, où il n’y a, en guise de bâtiments, qu’une dalle “flottante” à ras du sol hérissée de fer rouillé en attente et envahie d’herbes sauvages. “De grâce, que l’on cesse de tromper le wali d’Alger et les souscripteurs à l’aide d’un utopique échéancier de livraisons fictives. Ce que nous revendiquons, c’est la concrétisation de l’outil juridique, paraphé de part et d’autre entre le ministère de l'Habitat et le groupe en charge de la réalisation, à l’effet de satisfaire à des livraisons partielles, dont 320 logements au mois de septembre et 512 unités au mois novembre 2015. En ce sens, l’engagement prévoyait la réception de 888 unités au mois de février 2016, et pour conclure, 964 logements au mois de mars de l’année en cours. Sinon et dans l’état actuel des choses, il ne peut y avoir de livraisons de nos appartements durant l’actuel exercice, étant donné que l’unique bâtiment 21, peint, n’est en réalité que de la poudre aux yeux pour amadouer les autorités de la wilaya d’Alger”, a conclu notre interlocuteur. Et pendant que les souscripteurs prient pour que les assises d’immeubles 27 et 28 sortent enfin de terre, ces sans-logis n’ont de cesse d’honorer les mensualités de leurs crédits bancaires, nous a-t-on dit. “Comme vous pouvez le constater, le chantier n’est qu’une suite de malfaçons et d’anomalies, à l’instar de l’abandon des édifices 27 et 28 depuis 2011. Il est clair qu’un projet d’une telle envergure nécessite plusieurs intervenants, au lieu d’un unique opérateur”, a tenu à ajouter le souscripteur H. L. Pour ce qui est de l’îlot 12 réservé soi-disant aux chanteurs, comédiens et autres humoristes, nos artistes ne sont pas lotis à bon site, du fait que l’armature devant soutenir quatre bâtiments est à présent toute rouillée et s’inclinent dangereusement sur la dalle en béton, transformée en niche à ordures.
Tout bien considéré, il y a beaucoup à faire pour humaniser le site 2684 logements de Saoula et Draria. En attendant, il y en a parmi les souscripteurs qui payent de forts loyers chez des privés. Dommage qu'il n’y ait sur le site aucun représentant du maître d'œuvre à l'effet de nous informer sur un chantier en folie.   

Louhal N.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER