Scroll To Top
FLASH
  • Le président zimbabwéen Robert Mugabe a démissionné (président du Parlement)
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Actu-Alger

Lutte contre les stupéfiants

Un réseau de trafic de drogue démantelé à Zéralda et à Chéraga

Selon un communiqué parvenu à la rédaction, les éléments des services de la sûreté de la wilaya d'Alger viennent de traiter 5 affaires de détention de drogue et d'armes blanches dans lesquelles 8 personnes, dont 2 universitaires, sont impliquées. Ainsi donc, les éléments des brigades de la police judiciaires de Zéralda et de Chéraga ont réussi à élucider 5 affaires qui se sont soldées par l’arrestation de 8 personnes pour détention de 5 plaquettes de résine de cannabis, 240 comprimés de psychotropes, 25 g de drogue et un montant de 16 millions de centimes. La PJ de la circonscription administrative de Zéralda a arrêté deux étudiants universitaires qui avaient en leur possession 20 comprimés psychotropes, 25 g de cannabis et un montant de plus de 70 000 DA. Elle a également arrêté un autre mis en cause, repris de justice, qui avait en sa possession 190 comprimés psychotropes, 5 plaquettes de résine de cannabis. Le troisième mis en cause détenait 5 comprimés psychotropes, un montant de 7 650 DA, alors que le quatrième détenait 12 armes blanches prohibées. De son côté, la PJ de Chéraga a arrêté deux mis en cause qui avaient en leur possession 14 psychotropes, une plaquette de drogue, une arme blanche et un montant de plus de 70 000 DA. Les mis en cause ont été présentés aux procureurs de la République territorialement compétents. Cinq ont été placés en détention préventive, 2 ont bénéficié de comparution immédiate et le dernier a été condamné à une amende.

N. Z.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER
Commentaires
1 réactions
Brahms le 15/04/2017 à 18h43

Tous les trafiquants de drogue, il faut les envoyer dans les champs d'agriculture dans le Sud à bosser pendant 5 ans ou 10 ans selon la peine encourue dans des champs de dattiers, d'orange, de citrons, de pommes de terre, carottes etc... pour qu'ils paient leurs dettes à la société civile algérienne. 10 heures par jour de boulot, 6 jours sur 7 pour développer l'agriculture en Algérie ce qui permettra de développer des marchés de gros en fruits et légumes.

Commentaires
1 réactions