Foot / Actualité foot

Le Bureau fédéral plaide pour une séparation à l’amiable avec le coach national

Alcaraz sera limogé au mois de novembre !

Comme prévu, les membres du bureau fédéral de la FAF ont discuté hier de l’avenir du coach national, Lucas Alcaraz, à la lumière des derniers résultats catastrophiques des Verts. Selon une source digne de foi, des membres du BF ont réclamé la tête d’Alcaraz, accusé d’avoir mal géré son groupe et d’avoir commis des fautes techniques graves lors des dernières  rencontres, notamment contre la Zambie. Ils ont demandé au président Kheireddine Zetchi d’entamer les démarches nécessaires pour négocier une résiliation à l’amiable du contrat, ce qu’il a accepté selon notre source mais, répond-il, “en attendant, nous allons le laisser coacher les deux matches contre le Cameroun et le Nigeria, puis nous lui demanderons de quitter son poste”. Dans une déclaration à l’ENTV samedi, Zetchi avait déjà annoncé la couleur en indiquant qu’un départ d’Alcaraz n’est pas exclu au mois de novembre. “Je ne peux pas le limoger maintenant, mais après les matches contre le Cameroun et le Nigeria, nous allons faire le point avec lui et étudier toutes les possibilités”. Sur son compte Twitter, la FAF a indiqué hier que le “bureau fédéral a renouvelé sa confiance au staff technique au moins jusqu'à la fin des éliminatoires de la Coupe du monde 2018”, soit au mois de novembre. Cette “mesure conservatoire” de la FAF intervient au lendemain des déclarations du ministre de la Jeunesse et des Sports, El-Hadi Ould Ali, qui ne veut plus du sélectionneur national Lucas Alcaraz. “Je ne peux pas demander des comptes à Zetchi au bout de six mois de gestion, mais quand on se trompe de sélectionneur national ou de directeur technique national, il faut savoir rectifier le tir”, dit-il dans une allusion claire à Lucas Alcaraz.
En fait, les pouvoirs publics réclament le recrutement d’un entraîneur de haut standing pour aider l’EN à retrouver son niveau en perspective de la CAN-2019, histoire de faire oublier l’élimination du Mondial-2018.
Dans l’une de ses récentes livraisons, Liberté avait révélé que des membres du bureau fédéral ne s’opposent plus à un départ d’Alcaraz. Une information qui nous a valu une mise au point de la FAF, qui s’avère aujourd’hui absurde avec cette confirmation de l’opposition de ces mêmes membres au maintien d’Alcaraz. Cependant, il subsiste un gros problème : l’indemnisation d’Alcaraz qui ne veut pas entendre parler d’une séparation à l’amiable. Alcaraz a contacté la Fédération internationale de football (Fifa) en lui envoyant une copie de son contrat signé il y a quelques mois avec la Fédération algérienne de football, avec l’objectif de la CAN-2019. Il réclame le paiement intégral de ses indemnités, soit un montant de plus de 20 milliards de centimes, d’où la nécessité de trouver un compromis au mois de novembre prochain. Ce n’est pas encore gagné !

S. L.



Ould Zemirli à la tête d’une commission de gestion de l’EN
Le bureau fédéral de la FAF a procédé, hier, à la mise en place d'une commission présidée par Bachir Ould Zemirli chargée de l'organisation de la sélection nationale. La commission sera en charge du suivi de la sélection nationale.

S. L.

Symposium sur le football algérien
Le bureau fédéral de la FAF a décidé, hier, de l’organisation d’un symposium sur le football algérien. Rachid Gasmi a été désigné pour présider le comité d'organisation de ce symposium.