Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Sport / Actualité foot

Le public du MCO en veut terriblement à Baba

Direction-supporters : c’est la rupture !

L’élimination en 8es de finale de la Coupe d’Algérie, samedi après-midi à Béjaïa, a fait très mal au Mouloudia d’Oran. Les conséquences d’un tel échec sur le plan sportif risquent, d’ailleurs, d’être désastreuses à court terme. Notamment pour ce qui a trait à la relation entre la direction du président Ahmed Belhadj et les supporters. Empêchés d’arriver au stade, de s’en approcher et encore moins d’y accéder par on ne sait quel subterfuge à couverture sécuritaire, les quelque 1 200 supporters du MCO en veulent terriblement au président Baba et aux autres dirigeants. Le fait que personne ne se soit soucié de leur cas les a consternés. Il n’y avait qu’à entendre les virulentes critiques de quelques-uns de ces revenants de “ce voyage au bout de l’enfer’’ à l’encontre de l’administration fantôme de leur club de cœur pour comprendre l’immensité de leur détresse et mesurer le degré de haine qu’ils nourrissent désormais à l’encontre des têtes d’affiche de la direction oranaise.
“Le MCO est le seul club dont les supporters effectuent de longs trajets pour soutenir leur équipe et qui se retrouvent enfermés dans un parking et empêchés d’accéder au stade ! Toute cette oppression sans pour autant que leur président fasse quelque chose ou ne bouge le petit doigt !! Où était Baba ? Où étaient les autres dirigeants ? De quoi avaient-ils peur ? Non seulement, ils ne se sont, aucunement, souciés de notre situation, alors qu’ils pouvaient menacer de ne pas jouer le match, mais n’ont aussi rien dénoncé ! Pourtant, les lois sont claires. Notre public a bien droit à une quote-part de 10% des places disponibles. Cette insouciance et cet immobilisme ne seront pas passés sous silence et ne resteront pas sans conséquence !’’, menacerait presque un de ces “abandonnés’’ dans une déclaration à chaud à Liberté.
“Ce président qui ne bouge jamais, qui ne défend pas les intérêts de son équipe et qui ne se soucie guère de ses supporters, nous n’en voulons plus ! Nous sommes la risée des autres clubs en raison des flops et des arnaques en tous genres en matière de recrutement, nous voilà désormais même privés d’assister à un 8e de finale de Coupe sans raison apparente et sans aucun argument valable ! Cette direction n’a même pas été capable de ramener les 1 200 billets d’entrée pour les revendre à Oran ! Le tout accompagné d’un silence complice du président Baba et des autres dirigeants. C’est la raison pour laquelle nous ne voulons plus de ces personnes, quitte à boycotter l’équipe ou à les pousser à partir par la force …’’, renchérira un autre supporter, farouchement déterminé, lui et son groupe d’ultras à la réputation bien établie, à “faire passer le message dès le prochain match’’ à Zabana Stadium… “Et là, personne ne nous empêchera de faire quoi que ce soit’’, promet-il.


R. B.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER