Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Foot / Actualité foot

JSK

Hannachi : “Nous sommes une équipe de nif”

Outré par les rumeurs qui ont précédé et suivi le clasico opposant le Mouloudia d’Alger et la JS Kabylie soldé par un nul d’un but partout, l’entraîneur-adjoint, Faouzi Moussouni, n’a pas raté l’occasion pour défendre l’intérêt et l’image de son club : “Beaucoup a été dit avant ce match, ça fait mal au cœur d’entendre parler  d’un match arrangé. Face au Mouloudia, nous avons joué un match très difficile qu’il ne fallait surtout pas perdre. Le MCA avait lui aussi besoin des points de la victoire  pour défendre ses chances pour le titre. Il y avait une grande pression sur nous avant cette rencontre. Nous sommes venus à Alger pour gagner ou à la limité éviter de perdre. Nous avons travaillé dur toute la semaine. C’était une affaire de deux équipes qui se connaissent parfaitement”, argumente-t-il.
Et d’ajouter : “Il est simple de parler et accuser des gens à tort. Mais c’est malheureux de porter atteinte à un club de la dimension de la JSK. Nous travaillons jour et nuit pour remonter le moral des joueurs et leur donner confiance. Mais lorsqu’on entend des critiques qui touchent à la dignité de ce grand club, ça fait trop mal. Certains ont même la mémoire courte. Cette JSK a remplacé un certain temps l’équipe nationale d’Algérie, lors de la décennie noire, lorsque le football national sombrait. À cette période, il n’y avait que la JSK qui remportait les titres à l’échelle internationale. Oui, la JSK aujourd’hui est en bas du classement et elle lutte pour son maintien, mais la JSK reste la JSK et lorsque ce club planait et dominait le foot national tous les autres clubs étaient en bas.” Peiné  par tout ce qui se dit autour de la JSK, Moussouni souhaite un minimum de respect pour “le symbole du foot national” et dira : “La JSK mérite tout de même un minimum de respect, il y a des gens qui ont donné leur vie pour ce club, et la JSK a donné à son tour beaucoup à l’Algérie.”
De son côté, le premier responsable du club Moh Cherif Hannachi n’a pas trop apprécié tout ce qui a été dit autour du clasico : “Qu’on arrête de dire n’importe quoi, nous avons sué pour remporter ce point du match nul. Nous sommes une équipe de ‘nif’, nous avions bien préparé cette rencontre. Parler de match arrangé est une honte ! je n’ai rencontré aucun dirigeant du Mouloudia tout au long de cette semaine, et je dirais même que nous avions la possibilité de remporter ce match, nous avons eu beaucoup d’occasions, surtout en première mi-temps. Je rassure nos supporters qu’on va sauver l’équipe. Ce point face au Mouloudia va nous booster et nous pousser à réaliser de bons résultats à l’avenir”, précise le boss kabyle.


Ahmed Ifticen  


 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER