Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

FOOT / Actualité foot

Bilan de la Phase aller des ligueS 1 et 2

Le phénomène de la violence dans les stades a encore frappé

© Liberté

La violence dans les stades algériens avait nettement reculée cette année, mais ce n’était que partie remise puisque la fin de la phase aller s’est achevée sur une queue de poisson qui n’augure rien de bon pour la phase retour. En effet, la quinzième et dernière journée de la Ligue 1 a été marqué par une recrudescence de la violence sans précédent ayant engendré la mort d’un supporter quinquagénaire. Cette tragédie a eu lieu vendredi dernier lors de violents affrontements entre des supporters ayant assisté à la rencontre opposant le CR Aïn Kebira au Widad Aïn Touta, comptant pour la division d’honneur. Ce n’est pas tout dans la mesure où une quarantaine de fans ont été blessés. Cette “gangrène” a encore fait des victimes et cela aurait pu être le cas aussi dans le sud du pays, plus précisément du côté de Béchar. En effet, la rencontre JSS-MCA a été émaillée, faut-il rappeler, des scènes effroyables dignes d’un film hollywoodien lorsque des supporters du MCA en grand nombre étaient contraints de quitter l’enceinte sportive sous forte escorte policière et en pleine rencontre, et ce, à la suite des échanges de projectiles et autres objets. La violence s’est poursuivie dehors, fort heureusement qu’on dénombre que quelques blessés. Les même scènes ont été signalés cette fois-ci du côté de Tizi Ouzou après la fin de la rencontre JSK-MCO. Des échauffourées avaient éclaté aux alentours de l’enceinte sportive ayant contraint l’intervention musclée des forces de l’ordre. Quelques semaines avant (mi-novembre), un supporter du MCO s’est fait tabasser en pleine station-service par des fans de l’ASO de retour de Béjaïa où leur équipe avait joué. Cette scène avait été publiée sur les réseaux sociaux où les internautes avaient été choquées par des images “désolantes et sauvages” qui avaient par la suite jeté l’émoi dans la ville d’El-Bahia tout en rallumant le brasier de la haine qui s’était installé entre les fans des Hamraoua et ceux de l’ASO. D’autres scènes avaient été observées dans différentes régions du pays mais sans gravité. Et la phase retour s’annonce d’ores et déjà difficile et certainement placée sous haute surveillance policière lors des rencontres à hauts risques. D’autant plus que des équipes seront concernées par les rétrogradations. Cela pourrait engendrer et occasionner des dégâts matériels et humains.  C’est dire que la manche retour des championnats nationaux risquerait de se dérouler en présence du fléau de la violence.


N. T.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER