Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Foot / Actualité foot

Alors qu’Azlef, Benabderahmane et Meftah ont démissionné du directoire de la JSK

Les fans kabyles attendent beaucoup du trio Madjène-Zouaoui-Aït Djoudi

Après la démission du président Hamid Sadmi suivie de celle du coach français Jean-Yves Chay et de ses deux assistants Samir Djouder et Nassim Hamlaoui, une nouvelle page vient d’être tournée au sein de la JSK et ce avec l’intronisation de Lakhdar Madjène à la tête du directoire du club, assisté par son ami Saïd Zouaoui et du revenant Azzedine Aït Djoudi, en tant que manager général et directeur sportif du club kabyle. Et comme il l’avait fait avec Hamid Sadmi qui avait joué la carte du fameux projet de partenariat avec le groupe italien Cavallo le 7 septembre dernier, l’ancien directoire présidé par Malik Azlef n’a pas tardé à avaliser la démission de Sadmi pour approuver aussitôt le nouveau projet avancé par le trio Madjène-Zouaoui-Aït Djoudi du fait qu’il est allé droit au but et ce en se proposant d’injecter dans les jours qui viennent la somme de dix-sept milliards de centimes pour régler une bonne partie des salaires des joueurs dans le but de les remettre en confiance et surtout d’atténuer la grosse pression qui pèse sur le club kabyle depuis le début de la présente saison.
Du coup, trois membres de l’ancien directoire, à savoir Malik Azlef, Nassim Benabderahmane et Hanine Meftah sont apparemment soulagés par cette nouvelle tournure des événements et ont décidé de quitter le directoire pour passer le relais aux trois nouveaux “hommes forts” de la JSK qui se proposent de sortir progressivement le prestigieux club kabyle de la situation de crise dans laquelle il patauge dangereusement depuis quelques années déjà. “Nous avons pris connaissance du projet présenté par Madjène et son équipe, et nous l’avons jugé fort intéressant pour l’approuver. Personnellement, j’ai 3toujours servi loyalement la JSK et j’espère que la nouvelle équipe dirigeante fera tout son possible que aider notre cher club à retrouver rapidement son lustre d’antan et sa place en haut de l’élite du football algérien, tout en espérant que nos supporters se mobilisent comme un seul homme derrière le club pour lui permettre de rebondir de nouveau”, a déclaré Benabderahmane, alors que, de son côté, Malik Azlef dira : “Madjène, Zouaoui et Aït Djoudi ont été officiellement installés à la tête du directoire, car leur projet est solide et ambitieux. Désormais, il leur appartient de prendre le relais dans la gestion du club et de procéder prochainement à l’ouverture du capital. Si j’ai démissionné du directoire, je fais désormais partie du Comité de surveillance qui sera habilité à évaluer le travail de la nouvelle équipe menée par Madjène.” Pour sa part, Lakhdar Madjène, un entrepreneur qui connaît bien la maison kabyle pour avoir été vice-président de la JSK dans les années 90, estime que “c’est un honneur que de présider aux destinées d’un club aussi prestigieux que la JS Kabylie, mais c’est surtout un devoir que de servir un club que nous portons dans nos cœurs et qui a besoin d’un nouveau souffle pour retrouver sa force et sa notoriété d’antan. Je sais que la mission s’annonce difficile mais pas impossible, car je pense que mes amis Saïd Zouaoui et Azzedine Aït-Djoudi et moi, nous avons les moyens de notre politique pour répondre aux besoins immédiats du club et envisager l’ouverture prochaine du capital du club, tout en comptant sur le soutien indéfectible de nos supporters pour redresser rapidement la situation du club qui a toujours joué les premiers rôles sur le double plan national et continental”.
Ceci dit, les fans kabyles attendent beaucoup de ce nouvel équipage qui a officiellement pris le pouvoir samedi soir et a ainsi retroussé les manches depuis hier pour s’efforcer de remettre le navire kabyle à flot. Et si, dans un premier temps, les entraînements des Canaris ont été confiés provisoirement au préparateur physique Zaâbar et à l’entraîneur des gardiens de buts Gaouaoui, qui seront certainement appelés à manager leur équipe demain à Sétif et ce probablement avec l’aide précieuse d’Aït Djoudi, ce dernier s’affaire justement à dénicher au plus vite un nouvel entraîneur pour pallier le départ de Jean-Yves Chay qui semble avoir chamboulé tous les plans de la nouvelle équipe, même si, aux dernières nouvelles, l’idée de faire revenir le coach français n’est pas à écarte

M. H.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER