Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Sport / Actualité foot

Guerre d’intérêts au sein du doyen

MCA : c’est la crise !

La situation administrative de la SSPA/Le Doyen est de plus en plus compliquée. Beaucoup de rebondissements ont été enregistrés en moins de 24 heures. Le président du conseil d'administration du Doyen, Mohamed Hireche, a reçu un coup de poignard dans le dos de la part de son responsable hiérarchique, Abdelmoumen Ould-Kaddour. Ce dernier, qui a, dès son retour en Algérie après une tournée en Amérique du Sud, a désavoué son employé et son relais dans la SSPA/MCA en réhabilitant le directeur sportif, Kamel Kaci-Saïd, pourtant “hué” par les supporters du MCA. Ces derniers, qui étaient présents en grand nombre au stade du 5-Juillet pour le match de championnat face à l’ESS, avait un seul message à faire passer en s’adressant aux dirigeants, anciens joueurs et d’autres personnes qui gravitent autour du club : “Laissez le MCA à son peuple.” Kaci-Saïd a eu pour son grade. Même la Sonatrach n’a pas été épargnée. Les fans mouloudéens estiment que le mal du club est pris en otage par des personnes, qui ne veulent que s’“engraisser” grâce à un apport, certes, important de la compagnie pétrolière, mais veulent seulement profiter aux détriments du club. Le PDG de Sonatrach a désavoué un employé de la compagnie pour avoir procédé au limogeage de Kamel Kaci-Saïd, qui a pourtant failli à sa mission. Maintenant, Ould-Kaddour a-t-il le droit d’annuler une décision prise par le conseil d’administration de la SSPA/MCA ? Devant cette nouvelle donne, Hirèche a décidé de partir, mais sa démission a été refusée. Il est clair que si la décision du retour de Kaci-Saïd est maintenue, on voit mal comment les deux hommes vont cohabiter et travailler ensemble de nouveau. Le MCA est plongé dans la crise et une large partie des supporters mouloudéens ne comptent pas rester les bras croisés. Nous avons appris qu’ils envisagent d’effectuer une descente au siège de Sontrach, sis à Hydra, pour faire entendre leur voix au PDG de la compagnie. Pour eux, il n’est pas question du retour de Kaci-Saïd aux affaires du club, et que ce dernier ne soit pas l’otage de certaines personnes influentes, dont l’intérêt est bien plus loin de celui du MCA. La saison 2018-2019 ne fait que débuter et de gros nuages s’amoncellent sur le ciel de la maison du Doyen. Sous la coupe de Sonatrach, le club est convoité par des cercles, qui assurent vouloir le bien du Mouloudia, mais au final ils dépensent sans compter, pour des résultats dérisoires. La faillite du vieux club algérois s'est toujours située dans ce domaine. Ce qui explique d'ailleurs la volonté manifeste de ceux qui détiennent à chaque fois les rênes du club d'écarter tout ce qui représente l'âme et la représentation légale de ce MCA. Cette situation n’a jamais servi le club et après avoir terni l’image d’un club, c’est celui de Sonatrach qui est en danger maintenant.


M. A.

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER